rock Rock > Morning Parade

Biographie > parade matinale

L'histoire de Morning Parade est celle de bon nombre de groupes, des mecs qui se rencontrent à l'école, qui plus tard forment un groupe, se séparent, trouvent d'autres gars qui ensemble forment le combo qui fonctionne. Steve, Chad, Phil, Ben et Andy n'avaient pour autant pas forcément prévu de carburer autant. Venant d'un bled du Sud-Est de l'Angleterre, leur premier album éponyme en 2012 a fait sensation, signés chez Parlophone, ils charment l'Angleterre et récidivent au printemps 2014 avec Pure adulterated joy enregistré sous la houlette de Jason Cox (Blur, Gorillaz...).

Morning Parade / Chronique LP > Pure adulterated joy

Morning Parade - Pure adulterated joy Si dans la façon d'attaquer les chansons (la tonalité, la rythmique, ...), Morning Parade est à classer au rayon pop, le groupe ne fait pas de "brit pop" car il aime trop la distorsion et les envolées rock pour se couler douce à pondre des titres basiques couplet/refrain/couplet sans aspérité pour plaire au plus grand nombre. Non, le quintet évolue dans un univers entre un bon morceau rock de Supergrass (ce chant sur "Shake the cage") et un Nada Surf dans sa version la plus pop ("Alienation"). Dans un pays qui se battra éternellement pour savoir si tout en haut, il faut mettre les Beatles ou les Rolling Stones, Morning Parade fait le choix de ne pas s'engager davantage pour l'un que pour l'autre. Les mélodies sucrées ont autant d'importance que le grain des guitares, les responsables du tempo assurent aussi le groove, plus que de faire des compromis, il s'agit ici de bâtir des ponts. Les arrangements et le clavier viennent d'ailleurs souvent adoucir la (relative) rugosité des autres instruments et donnent beaucoup de relief à l'ensemble et permettent de lier le tout sans souci, "Love thy neighbour" pouvant jouxter "Car alarms & sleepless nights" sans heurt (dans ce dernier, on retrouve des éléments électro rappelant le Radiohead de Ok computer).

Plus de joie que d'altération dans ce nouvel album de Morning Parade qui n'apporte pas de révolution dans le monde du pop rock mais amalgame avec perfection un tas de grandes références pour faire son petit truc dans son petit coin... Enfin, ça c'était avant car le monde entier les entend désormais.