Mogwai - Special moves Alors celui-là, autant dire qu'il était plus qu'attendu. Non seulement parce que Mogwai, c'est souvent excellent sur CD, mais surtout parce que c'est réputé comme étant assez divin en live. Donc à fortiori, un enregistrement live, même s'il ne peut restituer le frisson immédiat d'un concert, est déjà un bon palliatif pour ceux qui n'ont jamais vu la formation écossaise oeuvrer sur scène. Et comme en plus, il y a un DVD et non des moindres avec...

Special moves étant de fait donc, difficilement dispensable, il compile quelques onze titres captés lors de trois shows donnés à Brooklyn (New York, USA) en avril 2009, pour nous emmener dans des sphères post-rock évanescentes aux panoramas idylliques (la très belle ouverture de set avec "I'm Jim Morrison, I'm dead"). Difficile de garder une once d'objectivité devant l'impression de maîtrise et de communion avec l'auditeur qui se dégage de cet album live ("Hunted by a freak") : les guitares grimpent dans la stratosphère, les mélodies gagnent en densité ("You don't know Jesus""), "I love you, I'm going to blow up your school" verse des litres de post-rock ascensionnel, électrique et enivrant... Les basses sont lourdes et obsédantes, les guitares ondulent autours de mélodies elle-mêmes entortillées autour d'un clavier gracile ("I know you are but what am I ?") et l'émulsion bruyante ("Like Herod") qui se produit lorsque les Mogwai passent en mode "agressif" enflamme les enceintes. Pour la douceur, il faudra se pencher sur un "2 rights make 1 wrong" tout en délicatesse infinie, preuve que les écossais savent toujours tout faire, ce, avant le final, magistral, qu'est l'imposant "Glasgow megasnake".

Place à l'image (mais aussi au son puisque l'on y découvre 8 titres joués en live) avec Burning, un très beau film documentaire de quarante sept minutes à l'esthétique particulièrement soignée, réalisé par Nat Le Scouarnec et Vincent Moon, ce dernier étant notamment connu pour ses travaux avec la Blogothèque et notamment des captations live de Bon Iver, Vic Chesnutt, Xiu Xiu ou Okkervil River. En accompagnant le groupe sur la série de concerts qu'il donné le groupe à NYC, les deux réalisateurs ont laissé tourner leurs caméras pour capter l'essence de ce qu'était Mogwai en live mais aussi en dehors de la scène, pour "retranscrire" au plus près cette immersion dans la tournée des écossais. Des images live qu'ils ont monté ensuite avec des plans d'extérieurs, capturés en ville ainsi que quelques jolies prises de vue filmées cette fois dans l'intimité du groupe. Le tout en noir et blanc (très classe), mis en valeur par des enchaînements magnifiques et un montage qui scénarise leur travail d'une manière originale, de manière à être avec le collectif écossais et en même temps conserver une certaine distance, pudique, vis à vis de ses membres. Plus qu'un DVD standard de plus comme en voit des tonnes ou qu'un rockumentaire simplement bien filmé, Burning est entre les deux, la classe en plus, soit le parfait complément de Special moves, si ce n'est plus. Classe, comme souvent avec le groupe.

[NB] : en bonus, on a également droit à 11 minutes de "Mogwai fear Satan" live enregistré à Reims par le crew de la Blogothèque.