mogwai_ep.jpg Qu'est-ce que c'est que ce truc encore ? Telle est la question que se poseront peut-être certains lecteurs qui ne connaissent que très peu le travail de Mogwai. La réponse est simple, après le "collected recordings" qu'était Ten rapid, EP + 6 est un objet regroupant rien moins que 3 EP sortis par le groupe à ses débuts et donc compilés sur une seule galette. Ou comment faire des économies de places et de £, $ ou €... Noisy pop lunaire avec "Superheroes of BMX", longues plages atmosphériques et éthérées ("Now you're taken"), minimalisme post-rock ("X-mas steps") et odes mélancoliques ("Christmas song"), Mogwai faut preuve dès ses morceaux d'une très grande capacité à hypnotiser l'auditeur par des compositions lentes, apaisées et fourmillant de mille détails et nuances.
Véritable invitation au voyage contemplatif vers des contrées inexplorées, "Stanley Kubrick" est un morceau qui cristallise les aspirations musicales du groupe. Et déjà, Mogwai pose les bases d'un genre propre dont il est l'un des principaux géniteurs : le "post-rock". Mélodies intenses et déchirantes, aspirations bruitistes, ou crescendo majestueux, les compositions de la formation écossaise alternent le chaud et le froid. Passer du calme absolu à l'apocalypse, de la douceur cotonneuse et hypnotique au chaos sonique, de la sérénité à l'éclair de rage brute, voilà ce qu'est déjà Mogwai à l'heure de ses premiers essais discographique, à savoir un groupe capable de passer d'une seconde à l'autre d'un petit ruisseau mélodique à un torrent glacial et oppressant. Maîtrisant l'art de la saturation éléctrique comme personne, jouant sans cesse des contrastes entre l'apaisement atmosphérique et le déluge sonore tellurique, Mogwai pose avec les titres qui composent cette compilation, non seulement les bases d'un genre, mais surtout l'esquisse d'une griffe musicale unique, souvent imitée, jamais égalée.