mogwai : live à Lille (avril 2006) mogwai : live à Lille (avril 2006) Ce sont The Magnificients, un groupe pop-rock avec deux claviers, un batteur et un guitariste, leurs compos oscillent entre trépidantes et ennuyeuses, dommage qu'ils n'arrivent pas garder la tension de certains titres tout au long du set.
Vétus de la veste de survet traditionnelle du Celtic (l'un des deux clubs de foot Glasgow), le quintet (qui est renforcé pour la tournée d'un autre membre aux claviers) fait son entrée sous les acclamations des 800 fans qui dégustent les premières notes de "Friend of the night", en quelques secondes on est plongé dans l'univers des Ecossais. Le son est d'une pureté incroyable, ils ont su baissé leur volume générale pour donner davantage de poids à certains instruments comme la basse et la batterie. Les guitares sont délicates et sur certains passages de "Christmas steps", je me sens coupable de parasiter le son du concert avec le déclic de l'appareil photo, étrange sensation dans un concert où le son doit tout de même approcher les 100 décibels... La basse change de main, Barry quitte son clavier pour la guitare, prend un peu le chant pour "Acid food", mais la vaste scène ne s'agite jamais, tous les mouvements semblent lents, comme dans un rêve... Au silence respectueux et au calme absolu qui règnent dans l'assistance durant les premiers titres succèdent les lourds applaudissements dés la dernière note tombée. Et puis arrive "Folk death 95", Mogwai ne contient plus ses élans et une partie du public exulte, pousse des sortes de rugissements pour accompagner les accords appuyés, contents de provoquer un tel enthousiasme, les musiciens sourient, ils font toujours mouche... Quelques vieux (sic) titres viennent se mélanger à Mr Beast et aux couleurs de la salle, superbement mises en lumière, le temps passe à une vitesse folle, "Glasgow mega snake" s'effrite dans l'atmosphère et Mogwai quitte les planches. Jusqu'à ce qu'ils reviennent pour "Hunted by a freak", les applaudissements ne cesseront pas... A l'écoute de "We're not here", une étrange sensation m'envahit, je suis partagé entre d'un côté la béatitude face à tant de majestuosité et de l'autre l'amertume car il est évident qu'ils ne peuvent enchaîner sur aucun autre titre après une telle démonstration de force. Eux ne sont pas là, mais moi j'y étais.

Set list : Friend of the night, Acid Food, Christmas steps, Travel is dangerous, Stanley Kubrick, Folk death 95, Kids will be skeletons, Killing all the flies, Tracy, Summer, May nothing but happiness come through your door, Glasgow mega snake, Hunted by a freak, Helicon 1, We're not here