Pour ceux qui auraient raté l'un des films cultes des années 80, le mogwai est la version gentille du Gremlins, tant qu'on ne lui balance pas de la flotte dessus (il se multiplie), tant qu'on ne lui file pas à bouffer aprés minuit (il se transforme), tant qu'on ne l'expose pas à la lumière (ça le tue), ça va, la bestiole se comporte comme une adorable peluche vivante. Le Mogwai qui nous intéresse ne craint ni la pluie ni la lumière même s'il est peu habitué au soleil, et oui, il est natif de Glasgow en Ecosse... Plus de 10 ans aprés le film, deux jeunes fans de rock vont sans forcément y penser changer la face du monde musical, on est en 1995 et ni Stuart Baithwaite (guitariste) ni Dominic Aitchison (bassiste) ne connaissent alors Gospeed You! Black Emperor, pourtant, ces deux groupes sont aujourd'hui les références absolues du mouvement "post rock". Le duo s'entoure de Martin Bulloch (batteur) et John Cummings (guitariste) et enregistrent des titres, ces premières expériences sont regroupées en 1997 sur Ten rapid suivi par un premier album pensé dans sa globalité : Mogwai young team. Les instruments dominent, les voix sont accessoires, les émotions submergent les auditeurs, le groupe fait sensation. Depuis, presque métronomiquement ils sortent des albums qui sont autant de perles : Come on die young (1999), Rock action (2001), Happy songs for happy people (2003), sur scène ils font participer d'autres instruments (Barry Burns (claviers) a rejoint le groupe en CDI), jouent dans l'ombre et n'ont pas peur de faire durer le plaisir et les larsens. Avec GY!BE, ils montrent que le rock n'est pas mort et permettent à quantité de musiciens de se trouver une passion pour un rock instrumental qu'il soit à fleur de peau, onirique ou confèrant au lyrisme grandiloquent. Mars 2006, ils livrent un nouveau chef d'oeuvre : Mr Beast.