Miss Tetanos - DON'T DRINK SO MUCH THAN NOSTRADAMUS Apparu sur les radars en 2013 avec la sortie d'un 1er album imprononçable, Miss Tetanos a emboîté le pas cette année avec un 5 titres dont le nom est d'autant plus mystérieux : Don't drink so much than Nostradamus. Emballé d'un artwork réalisé par un spécialiste du détournement de picto mais aussi le bassiste de Mont-Doré, Jérôme Considérant, ce vinyle se compose de plages électroniques (entre techno et rock-indus) tapageuses et progressives parfait pour les rituels de transe en groupe. Mené par Miss Tetanos au theremin et au chant, elle-même accompagnée de Sri.Fa aux claviers et de Stephen O'Maltine (c'est de la dynamite !) à la batterie, ce trio originaire de Charleroi en Belgique - haut-lieu des affaires de leur recommandable label Rockerill Records - a des arguments à vendre. Fougueux par la domination de ses cadences, harmonieux par ses claviers et son thérémin dérangés, ténébreux par ses voix métamorphosées, ce disque est on ne peut plus en raccord avec l'esprit punk et déviant de son label (La Jungle, Le Prince Harry, Rraouhhh !). On surkiffe et à peine fini, on a déjà envie de se le repasser en boucle, c'est dire tout son attrait et sa force.