rock Rock > Mental Architects

Biographie > Architecture mentale

Originaire de Sofia en Bulgarie, les Mental Architects font leurs premières armes de concert courant 2001 mais ne sortent leur premier enregistrement studio qu'en 2010 avec l'EP Patience, Communication, Understanding, Go. produit, mixé et masterisé par Chris Common de These Arms Are Snakes. Les échos sont plus que positifs et le groupe passe donc à l'étape suivante, à savoir celle de l'album long-format pour lequel le trio s'attache cette fois les services d'Aaron Harris (ex-Isis). Lequel après les avoir découvert leur a en réalité proposé de produire leur album. Celui-ci a pour nom Celebrations, et c'est dans cette veine math-rock/noise/pop indie qui fait la marque de fabrique des architectes bulgares, qu'il sort en CD et digital au printemps 2012.

Mental Architects / Chronique LP > Celebrations

Mental Architects - Celebrations Le petit nom de Mental Architects a fait du bruit dans Landerneau quand le petit monde de l'indé s'est aperçu que le producteur de leur premier album serait Aaron Harris, le batteur de feu Isis. Ce dernier n'en est pas à son premier essai dans ce rôle (notons sa collaboration avec, entre autres, Zozobra ou avec le joueur de tabla Aloke Dutta) et élargit même ses compétences au live en étant ingé-son pour les Melvins, The Jezabels ou Pelican et drum-tech pour les Deftones et Tool. Rien que ça ! Sauf que le sujet ici est bulgare et est, pour ainsi dire, inconnu au bataillon ("since 2001" pourtant) même si le producteur du premier EP du trio de Sofia, Patience, communication, understanding, go !, se nomme Chris Common, batteur (encore un, tiens !) de These Arms Are Snakes. Bien entourés, les Mental Architects ont bénéficié de la patience d'Harris qui, bien avant l'enregistrement, a su s'imprégner de l'univers grosso-merdo math-rock des Sofiotes et apporter sa vision au projet pour rendre sa capture et sa performance optimale.

Le résultat de ce travail commun s'intitule Celebrations, un album composé de huit titres plus ou moins longs dans lesquels les fans de rock instrumental vont trouver leur grasse pitance. Cette fresque sonore célèbre les joies d'un math-rock "easy-listening" sans véritable frasque, autant énergique qu'efficace, qui va puiser ses forces dans une base rock robuste charpentée de riffs incisifs et de mélodies habillant l'ensemble de fort belle manière. Plongeant tantôt aux confins de la noise et du post-rock, Mental Architects propose un vaste panel sonore dont les influences ne sont pas volées (And So I Watch You From A far, Battles, Adebisi Shank et Don Caballero). L'habileté technique dont fait preuve le trio fait son œuvre sans toutefois se démarquer des cadors du genre bien que le groupe joue ici sans contrefaçon. Les Bulgares s'offrent même sur leur galette les services du guitariste Joseph Andreoli de Giraffes ? Giraffes ! sur "When sound turns into a person he becomes one of us" (l'un des meilleurs morceaux du CD au groove imparable) et du claviériste d'Isis et de Red Sparowes, Bryant Clifford Meyer. Du beau monde, en comptant au passage la participation de James Plotkin de Khanate au mastering, pour des Celebrations de haute volée. Rock on !