rock Rock > The Mantis

Biographie > Mantis, déclic fraîcheur

The Mantis, ce sont deux très jeunes parisiens (Santi et Emi) baignés dans le rock n' roll et jouant ensemble depuis 2002. La scène, c'est leur crédo. Et pour ça, ils ont dû sortir une première galette de sept titres en 2003, intitulée California illusion, pour se faire connaître. Depuis, les années ont passées et après s'être produit dans pas mal de salles parisiennes, ils font la rencontre de Yarol Poupaud qui décide de produire leur deuxième effort, Where are you my generation ?, sorti en 2008.

The Mantis / Chronique EP > Where are you my generation ?

The Mantis-Where are you my generation ? Difficile de s'imaginer que derrière les instruments et la voix de The Mantis se cachent des mômes de 17 ans. Et plus surprenant encore, qu'ils jouent ensemble depuis 2002. Autrement dit, Santi (guitare et voix) et Emi (batterie) sont des précoces du rock n' roll (comme d'autres le sont en terme de validation d'articles...). Bon, il y avait bien la pochette du disque (d'une laideur évidente) comme indice mais encore fallait-il savoir que ce soit eux. Aux premières écoutes, Where are you my generation ? nous rappelle ces groupes locaux qui jouent lors de grandes occasions telles que la fête de la musique et dont le seul plaisir est de sortir les instruments des étuis pour balancer des classiques rock devant un public connaisseur. Et qui dit "classiques", dit généralement les années 70 et 80. C'est exactement là où se situent les influences des parisiens. The Mantis, par ses compositions originales à la croisée du punk, du rock psyché et du blues, démontre clairement qu'ils ne sont ni un cover-band, ni là par hasard. Et ce n'est pas étonnant de voir que Yarol a eu le coup de foudre pour ces parisiens en les produisant et en les faisant signer sur son label Bonus Track Records, lui qui il y a encore quelques mois sortait son 2003 sessions aux saveurs seventies. Nul doute qu'il y a dû en avoir de la sueur à travers les années de prestations scéniques (pour la plupart en Ile-de-France et notamment en première partie BB Brunes ?!?) pour forger ces morceaux à caractère brut. Dès la première piste "Where are you my generation ?", on pense à The Who, puis la guitare vient saigner sur "Animal sensation" à la manière de Gun Club. "My dad is a punk rocker" est un bel hommage rendu aux illustres rockeurs sans qui The Mantis n'existerait pas. Quant à "Magic aquarium", marquée par son blues rock ravageur, elle fera swinguer plus d'une foule. Where are you my generation ? à l'accent nostalgique est un appel à ceux qui comme les parisiens n'ont pas oublié cette époque charnière du rock. Oh yeah !