rock Rock > La Jungle

La Jungle / Chronique LP > II

La Jungle - II Après la sortie début 2015 d'un premier disque éponyme salué par la critique et une chiée de dates, qu'on imagine inoubliables, essentiellement effectuées en Belgique et en France ces dernières années, les Belges de La Jungle continuent sur leur lancée avec un LP sobrement intitulé II. Mécaniques et millimétrées à l'instar de la musique électronique, les structures rythmiques et mélodiques du duo gardent leurs préceptes initiés sur leur premier méfait, à savoir utiliser les boucles sonores pour hypnotiser ou, mieux, faire entrer dans une transe mystique son auditoire. Un aspect rassurant mais non moins surprenant vu le peu de temps séparant les deux disques du duo. Ça reste totalement trippant de A à Z, d'autant plus que le math-rock sauvage de La Jungle s'est entièrement refait une beauté pour l'occasion concernant la qualité de sa production, c'est même ce qui saute aux oreilles en premier lieu lorsqu'on découvre ce II. Un album qui risque de faire danser des foules des soirées entières pour qu'elles finissent en nage... et de leur faire manger des pastèques pour qu'elles se rafraîchissent. Les Rois de La Jungle ont même prévu de quoi les découper, si on s'en réfère à son hilarante pochette. Chaudement recommandable !

La Jungle / Chronique LP > La jungle

La Jungle - la jungle La Jungle est un projet porté par un duo originaire de Mons en Belgique, composé de Mat, guitariste-chanteur de Petula Clarck, et de Rémy à la batterie. Ils ne sont pas bezef dans cette aventure mais quand on jette une oreille sur leur premier disque éponyme, on se rend compte que son aspect dense et riche pourrait laisser penser que sa réalisation est l'œuvre d'un groupe plus étoffé. C'est dire déjà toute la qualité du travail fourni par ses membres sur ses 5 titres qui dépassent pour la plupart les 6 minutes. La jungle est un LP qui tente avec brio l'audace sonore et les expérimentations à base de boucles rythmiques et mélodiques et dont le but est d'atteindre une transe de manière organique avec quelques effets et trois instruments, si l'on compte le petit clavier de Mat, qui lui-même s'essaye un peu au chant. Le jeu de batterie millimétré atteint par moments ("L'enfer") quelques fulgurances à la Zach Hill (Hella), tandis que les guitares donnent le ton de façon progressive en arrivant à nous décontenancer, non sans nous exalter. Sorti en 2015 (déjà !), ce premier essai concluant va prochainement être suivi d'un second qui ouvrira la page de leur prochain livre.