rock Rock > Jeanne Added

Jeanne Added / Chronique LP > Be sensational

Jeanne Added - Be sensational Quelle impressionnante ascension. Quasiment inconnue il y a un an, celle qui s'est faite réellement découvrir (par les professionnels tout du moins) aux TransMusicales de Rennes en 2014, remplira bientôt l'Olympia, au terme d'une gigantesque tournée française de près de 60 dates.

Un début de réponse à ce succès pourrait venir du fait qu'en alternant chansons brutes et menaçantes (« A war is coming », « Lydia »), titres poignants et personnels (« Look at them », « Be sensational ») et petites comptines tribales sans prétentions (« It », « Back to summer »), Jeanne Added contente - potentiellement - tout le monde.

Electro, post-punk, pop aussi, les compositions évoquent souvent le meilleur des groupes du genre des années 80 ou encore, plus récemment, une artiste comme St-Vincent (en moins technique et foutraque). « Je n'aime pas les fioritures, je voulais des gestes simples et compréhensibles » confie d'ailleurs Jeanne Added, et c'est clairement l'impression qui prédomine au fil des écoutes. Peu de choses, mais suffisamment pour mettre en valeur sa voix, toujours juste.

Car elle fait partie de ces chanteuses qu'on écoute quand elle chante, et qui n'ont même pas besoin de lutter pour cela. Un passage en douceur judicieusement à l'opposé des métaphores guerrières qui fleurissent çà et là au détour des titres. Des textes qui touchent ; l'accent impeccable, les mots simples et la superbe production rendant son anglais étrangement compréhensible. On croit même parfois entendre du français tellement le message est parfaitement délivré : là encore Jeanne Added se démarque très clairement des autres chanteuses de son rang.

Tout cela aboutit à un disque d'une très grande classe qui tire sa force d'une quasi-absence de complaisance. 10 chansons où il n'y a pas grande chose à jeter, à part peut-être une ou deux pistes sans réel intérêt (« Night shame pride », « Ready »). Le final, en forme d'ascenseur émotionnel, est impressionnant de maîtrise (« Suddenly »).

Jeanne Added se place, avec ce premier album, en future grande du rock français. Plus rebelle qu'une Robi, moins toc qu'une Christine and The Queens, espérons que son ascension annonce un renouveau de la scène française, davantage décomplexée, moderne et excitante.

Jeanne Added / Chronique EP > Jeanne Added

Jeanne Added - Jeanne Added Son nom circule depuis quelque temps et tout semble indiquer que ce n'est qu'un début. Chanteuse, multi-instrumentiste, Jeanne Added (34 ans) possède un parcours atypique, qui l'a conduit du classique au jazz puis enfin au rock. Lancé en éclaireur, ce premier EP annonce un album pour 2015, album qui semble déjà très attendu.
Incantatoires, minimalistes, surprenants et fluides, les 3 titres, dont on retient moins les mélodies que le son, sonnent fatalement très travaillés (l'album à venir a mis 1 an et demi à être finalisé) ; l'ambiance, elle aussi très aboutie, sonne comme le croisement de l'electroclash, du post-punk et du rock binaire.
Très soutenue par Dan Levy, la moitié masculine de The Do, qui s'invite d'ailleurs sur ce disque (synthés, batterie, programmation), la jeune femme s'impose comme rarement, et nous donne très envie d'en entendre davantage, sur disque comme en live. Rajoutez à cela le fait qu'elle ait la délicatesse de ne pas chanter en français, vous obtiendrez l'un des noms à surveiller en 2015.