rock Rock > Jacno

Biographie > La pop c'est de la merde

Ecrire une "biographie" de Jacno prendrait un sacré bout de temps, et comme Albert Algoud a écrit un bouquin sur/avec le bonhomme, les intéressés se rendront chez leur libraire pour découvrir ce "dandy rock made in France" qui nous livre avec Tant de temps (2006) son huitième album solo. Pour toi, le jeune qui le découvre avec son titre "Le sport c'est de la merde", sache qu'à la grande période punk le gaillard était guitariste des Stinky Toys, groupe "culte" emmené par Elli Medeiros -sisi !- qui a ouvert pour les Sex Pistols -quand même !-...

Jacno / Chronique LP > Tant de temps

jacno : tant de temps Hors des sentiers battus de la variét', Jacno est un chanteur pop qui sait lisser et tonifier sa musique pour faire de ses titres décalés de potentiels tubes radios... Rythmique entraînante, petits sons bien choisis, mélodies soignées, le talent de Jacno s'exprime totalement avec "Le sport" (c'est de la merde), le titre qui tacle à la gorge la dépense physique en raillant nos lois qui sont censées lutter contre le tabac. Avec plus ou moins le même esprit et des arrangements très différents, de nombreux autres titres de Tant de temps font également mouche comme "Tous ces mots-là" (avec Françoise Cactus, la chanteuse française du duo berlinois Stereo Total), "Tant de temps" ou "L'homme de l'ombre", en quelques secondes, la voix et les tempos nous accrochent, difficile ensuite de se débarrasser de l'ex-Stinky Toy qui reste collé à nos esprits grâce au sien. Un esprit malin, cynique, qui joue avec les mots soit délicatement (Comme la vodka et l'orange, nos corps se mélangent) soit de façon plus "choquante" quand sur un délicat piano il envoie ces lignes : Un couple d'amoureux, au milieu des putes et de leurs clients, de beaux oiseaux au milieu des putes ... ("Les amants, les clients"), où la poésie urbaine (on a le droit à un tableau de la rue St-Denis) est mise en valeur par un petit mot acide. Jouer avec les mots semble d'ailleurs ce qui intéresse le plus Jacno (avec l'orchestration sans faille de ses titres), en témoigne le passionnément vinicole "T'es mon château" ou "Mars rendez-vous" où l'on retrouve les Stereo Total pour apprendre les mots indispensables à un voyage linguistique outre-Rhin... Les sonorités, toujours très pops, vont fouiller du côté de l'électro avec délice ("Avec yes yeux") pour donner un peu de sucré à des morceaux qui pourraient sonner froids et distants si on ne se focalisait que sur le timbre de Jacno.
Jeronimo, Prohom, Jacno... il y a de la place dans nos discothèques pour les mecs qui savent écrire et composer des titres cinglants, drôles et efficaces...