rock Rock > I Love UFO

Biographie > Objet musical non identifié

Trio amateur de dérives psychédéliques et d'expérimentations noise arty renouvelant le son pop-rock traditionnel, I Love UFO est un groupe français qui depuis ses débuts, affine son style inimitable aux côtés des Oneida, 80's Matchbox B Line Disaster et autres The Ex. Mélangeant pop garage psychédélique et délires punk noisy, I Love UFO est un groupe dont la musique prend tout son sens en live. Après un premier EP en forme de laboratoire d'expérimentation(s), le trio a trouvé sa voie (quelque part entre les Sonic Youth, Liars et Dinosaur Jr.) et signe chez Record Makers (Sebastien Tellier), chez qui il sort à la rentrée 2006, son premier album studio : Wish.

I Love UFO / Chronique LP > Wish

I Love UFO : Wish "Punkadelic" ont écrit les gens de chez Ver[s]us au sujet de ce Wish, premier album particulièrement barré de I Love UFO. Tout est dans le nom du groupe du reste, tant sa musique semble partir dans tous les sens. Définir précisément et de manière exhaustive le style de ces musiciens venus d'ailleurs relève d'ailleurs de la gageure. Mélange détonnant de punk hardcore, de noise, de rock psychédélique et de post-rock ("Cold"), le tout bercé langoureusement par quelques accents heavy et une petite louche de krautrock, Wish est un disque à part, une oeuvre marginale. Entre ironie (le très extrème "Happy birthday"), répétition difficilement supportable (l'introductif et interminable titre éponyme) et approche bruitiste constante, les frenchies osent tout ou à peu près, lâchent leurs compositions sans une once de retenue (ou alors, elle est bien cachée...) et n'hésitent pas à prendre le risque de larguer l'auditeur non initié en cours de route.
Voilà en gros le problème de cet album, à force d'explorer dans tous les sens, il n'affine pas complètement son propos et du coup, le groupe finit par proposer une oeuvre parfois inaboutie, incontrolée mais paradoxalement jouissive par son énergie post-punk et l'absence de limite qu'elle se fixe. Et si certains titres exigent une ouverture d'esprit que n'autorise pas la culture radiophonique hexagonale (le très bordélique "The Night" ou l'ovni expérimental "Train" notamment), ce Wish nous réserve également quelques pépites indie rock aux tendances expérimentales mais très réussie ("Go away"), une bombo power rock souterraine et ravageuse (l'excellent "Naked soul") en forme de brûlot punk fiévreux, abrasif et radical à souhait. LE hit absolu de cet album assurément. Ne sachant pas comment refermer cet album sans encore une fois surprendre, les I Love UFO nous lâchent alors un onzième et dernier titre en forme de symphonie noise-punk-rock apocalyptique et déchaînée. Un morceau un peu foutraque mais très impressionant par les couches successives qu'il laisse entrevoir au fil des écoutes. Le tout, pour un résultat finalement extraterrestre... On ne se refait pas.
A réserver sans doute aux amateurs de musiques expérimentales et hors-norme, cette assemblage imprévisible et hétéroclite de titres non-conventionnels tous les plus farfelus les uns que les autres, surprendra, intriguera, déroutera mais aura au moins l'intérêt de ne pas laisser indifférent. Avides de nouvelles sensations musicales, vous êtes désormais prévenus, les petits hommes verts s'invitent dans les bacs de votre disquaire préféré.