Harmonic Generator - When the sun goes down Le parcours des cinq Marseillais d'Harmonic Generator est plus que singulier car c'est en jouant la carte du rêve australien qu'ils ont réussi à percer dans le monde de la musique, après s'être fait connaître Down Under, les voilà qu'ils débarquent à la maison via un label aussie ! When the sun goes down d'un côté, il se lève de l'autre, il fait donc toujours beau et chaud chez le quintet qui envoie ce qu'on avait l'habitude d'appeler du hard rock dans les seventies (voire les eighties) et qu'on désigne sous le nom stoner de nos jours. Un rock burné, tanné au soleil, qui sent la transpiration et les kilomètres du bitume direction Alice Springs, pas de révolution en vue mais un travail appliqué au moins pour la zik parce que pour l'artwork, c'est léger ! Quelques titres sortent du lot comme "Nobody dies" (plus lourd et granuleux, le titre est d'ailleurs extrait de ses textes) ou "Rollin' free" (plus dynamique et enlevé). Que ça envoie ou que ça joue plus calmement en mode dragouille, le son est propre, bien produit, le générateur d'harmonies n'a donc pas à pâtir de ces écarts d'aspirations, qu'elles lorgnent vers le rock ou le hard, ça passe !