Grit - The tale of Gary Goodmann Premier chapitre d'une série de trois, The tale of Gary Goodmann est le premier EP studio de Grit qui avait déjà sorti un "live" pour partager son énergie (et trouver des plans pour jouer). Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le quatuor parisien frappe fort avec trois titres percutants à la production léchée et à l'efficacité redoutable. Power pop option clash dans ta face pour certains passages, rock endiablé aux distorsions aux petits oignons pour d'autres, en une dizaine de minutes, Grit réussit à nous convaincre qu'on tient un potentiel "gros truc" et pas un énième combo parisien qui ne buzzera que dans son petit milieu fermé. Prends quelques secondes et écoute "Time out", ça ira plus vite que ces quelques mots, d'ailleurs une des seules critiques que je puisse faire, c'est que ça va trop vite ! A peine trois minutes pour un titre de ce calibre, c'est rageant, j'en aurais bien pris une de plus ! Aussi frais que les premières sorties de Ash, aussi irrésistible que Baby Chaos, Grit est terriblement excitant, reste le plus difficile pour eux, confirmer cette impression avec les deux autres chapitres et les concerts...