Glitter Wizard - Hollow Earth tour Typo psychédélique, artwork improbable, nom de l'album écrit en mode runes elfiques (en même temps quant tu t'appelles "magicien brillant"...), orgue Hammond à tout va, distorsions hard rock, intro au synthétiseur, pseudos ridicules, j'ai beau vérifier, ce Hollow Earth tour est bien sorti fin 2016 et non pas en 1972. Les Californiens jouent avec les codes du stoner psychédélique et les clins d'œil appuyés aux seventies depuis 2009 et arrivent à transformer ce qui peut paraître être des fautes de goûts en titres qui font plaisir à entendre... Ainsi, sur le papier, "UFOLSD" commence de la pire des façons qui soit (gros synthé, rythmique bourrine, effet qui traîne, voix gonflée de reverb') et se transforme peu à peu en morceau complètement trippant. C'est là toute la force de Glitter Wizard : réussir à nous faire pénétrer leur univers (et avoir envie d'y rester) alors qu'il semble daté et trop perché pour être accessible. Ceci dit, tout n'est pas réussi mais il faut certainement passer par les affreux chœurs de "Sightseeing with admiral Byrd" pour bénéficier de la rage vocale de "The hunter". Si un trip spatio-temporel ne te fait pas peur, tu peux tenter l'expérience et faire ce petit tour de Terre creuse.