Furies - Furies Avec pas mal de retard (problème assez récurrent, je dois dire), on s'est laissé branché par un groupe plutôt récent qui ne perd pas de temps depuis son premier show en septembre 2014. Celui-ci est composé de nanas qui en veulent, d'ailleurs, leur nom est tout trouvé : Furies. Leur fait d'armes : jouer du hard-rock 80's velu (là, ça marche peut-être pas totalement du coup, quoiqu'on a pas vérifié.). Elles ont sorti en cours d'année un EP éponyme de 4 titres, histoire de montrer qui sont les patronnes du genre en France. En même temps, c'est pas très compliqué tant il est difficile de leur trouver de la concurrence dans un style qui est surtout resté ancré dans les années 80 voire du débuts des 90's. Furies, c'est donc du revival heavy rock avec attitude et accoutrement (nom d'emprunt, cuir, bottes, patch, bottes, t-shirt de groupe avec typo de l'époque, sensualité) compris dans le package, mais c'est surtout un gros prétexte pour s'éclater entre copines. Côté musique, rien de bien surprenant également : tout est codifié, les filles ne s'égarant pas hors des sentiers battus (notons une reprise de Phantom Blue, un groupe de heavy métal féminin des années 80) mais ça joue bien et la prod' est plutôt correcte, et c'est bien là le principal. Furies est clairement le genre de formation qui serait parfaite à voir en live dans un bar enfumé. Mais aussi un très beau cadeau à offrir à Gui de Champi, maître en la matière.