rock Rock > Frank Shinobi

Biographie > Cacahuète Ninja

Frank Shinobi est né à Liège (Belgique) il y a quelques années avec des membres de Vitaphase et Atomic Leaf. Le collectif de ninjas compte en son sein : Fabian G., François S., Gregory D. et Philippe M. En 2010, Frank Shinobi sort son premier album intitulé A little less more, enregistré en collaboration avec Jay Pellicci de 31 Knots. Album en question évidemment sorti sur Honest House, le collectif dont ils sont à l'origine, coupable de la publication d'un paquet d'excellents disques (Taïfun, Volt Voice, Traffico, Perils Of Penelope...).

Frank Shinobi / Chronique LP > Semantics

Frank Shinobi - Semantics Frank Shinobi est de retour avec son bataillon de musiciens/ninjas prêts à en découdre et des influences (31Knots, At The Drive-In, Fugazi...) qui nous parlent hautement. Le résultat ? Un Semantics où le groupe continue sa marge de progression : le précédent était vraiment chouette, cette nouvelle sortie (via les inénarrables Honest House) est vraiment classe.

Dès le premier titre, c'est une leçon de syncrétisme et de songwriting de haute tenue qui nous est délivrée avec "Moudjahidin de l'amour" (aucun lien avec votre serviteur). Après quelques écoutes, on est vite scotché par ces riffs tricotés, par les ascenseurs rythmiques et cette voix sobre mais efficace. La suite est également de très haut niveau avec notamment un "La ligue des barbus" (aucun lien avec votre serviteur non plus) assez dantesque et ses vocalises à l'unisson qui provoquent son effet sur l'épiderme. Semantics se termine sur deux pistes canons dans leur genre : la très courte "Ninja A Ninja B" efficace et cinglante puis "La yourte du panda" qui révèle tout le talent du groupe quand il s'agit de composer des morceaux jouissifs.

Comme tu peux l'observer, l'artwork est vraiment chouette. Et ça, tu ne pourras le voir que si tu te procures Semantics mais le digipak en carton est vraiment un bel objet Semantics est donc un album qui cumule bien des atouts et si tu étais passé à coté du précédent, c'est définitivement la bonne occasion de faire connaissance avec Frank et les autres groupes (It It Anita, Coastline Truckers, Volt Voice...) de ce label qui propose des disques enthousiasmants.

Frank Shinobi / Chronique LP > A little less more

Frank Shinobi - A little less more 7 raisons d'écouter A little less more sur le champ. Pourquoi 7 ? "Parce que les 7 étages, les " 7 levels", les 7 nains, il y avait 7 nains dans Blanche-Neige ?"

1) Frank Shinobi, c'est juste le nom de groupe le plus cool du monde après Fugazi, The Jesus Lizard, The Melvins et Guns 'n' Roses.

2) A little less more est un disque sous influence, en l'occurence celle de 31 Knots. Si tu aimes le groupe de Joe Haege, tu aimeras la digression musicale qu'est Frank Shinobi. Malgré la forte personnalité de son maître, le padawan Frank s'en tire avec les honneurs et arrive à proposer sa déclinaison de la bête, entre vélléités pop, frénésie math et multiplicité de moments poignants.

3) Sur les 10 titres, Frank Shinobi fait preuve d'un songwriting et d'une maitrise de son sujet remarquable : des mélodies affutées, des montagnes russes rythmiques qui captivent de A à Z. Rien à déclarer, A little less more est de ces albums qui s'écoute avec une délectation et une ivresse croissante.

4) Le disque est produit par Jay Pellicci de 31 Knots, également producteur de Deerhoof, entre autres. Un parrainage ma foi pas négligeable.

5) La pochette est jolie et le digipak une totale réussite esthétique...

6) ... D'autant plus que le groupe a eu le bon goût de ne pas mettre de katana dessus. Karaté Kid, les tortues Ninja et l'imagerie qui va de pair, c'était trendy dans les années 80.

7) Merci pour la lecture, tu vas l'acheter, hein ?