rock Rock > Filiamotsa

Biographie > Phil, yo, matte ça !

Filiamotsa est un duo de rock noisy psyché et bruitiste formé à Nancy en 2007, composé d'Anthony Laguerre à la batterie & Emily Weber au violon électrique. Original par sa formation sans guitare ni basse, ce groupe l'est tout autant dans ses compositions implacables et enivrantes grâce à ses influences psychés et ses improvisations débridées. Une première démo voit le jour en 2008, Sur la pointe de la Vélière très vite suivie l'année suivante d'un premier album intitulé Tribute to KC. Le groupe sort des enregistrements live pour démarcher les programmateurs et s'offre une place sur la prog' des Eurockéennes, du Chien à Plumes et du Nancy Jazz Pulsations en 2010 et ouvre en parallèle en Europe et en Amérique pour divers groupes et non des moindres : Oxbow, Steve Shelley de Sonic Youth, The Ex ou Nosfell pour ne citer qu'eux.

En 2011, à l'occasion du festival Musique Action, Filiamotsa invite trois musiciens que sont le saxophoniste Antoine Arlot, le tromboniste Youssef Essawabi et la claviériste Véronique Mougin, pour une relecture de son répertoire. Depuis, le quintet Filiamotsa soufflant rhodes est parti en tournée et a sorti un CD pour cette occasion en février 2012.

Filiamotsa / Chronique LP > Sentier des roches

Sentier des roches On ne le répétera jamais assez mais la rubrique "En Bref" n'est pas une rubrique fourre-tout où échoue les disques que l'on a un peu moins aimé. Le cas de Filiamotsa par exemple aurait mérité une bonne trentaine de lignes mais faute de temps, 10 lignes, pour te dire que ce groupe vaut diablement le coup, c'est toujours largement mieux que de les passer à la trappe à la section "tant pis".
Avec une formation atypique (une batterie, deux violons, quelques invités), les Filiamotsa arrivent à captiver l'attention avec un Sentier des roches tout autant singulier. 7 titres parfois assez denses, parfois plus courts, parfois easy-listening, parfois plus abrupts, où interviennent sporadiquement des chanteurs qui bien souvent, font mouche dans le cortex. Que ce soit en mode spoken-word ("Cerveaux des famille"s) laché par le batteur ou par un intervenant extérieur (G.W. Sok qui apparaît également sur le disque de Chapi Chapo...), l'auditeur est happé par ce songwriting élastique de haute volée et cette musique qui prouve que le violon est capable de bien belles bourrasques.

Filiamotsa / Chronique EP > Filiamotsa soufflant rhodes

Filiamotsa Soufflant Rhodes Nous avions eu l'occasion de contempler par deux fois la prestation énergique et troublante du duo Nancéen Filiamotsa dont une première partie de We Insist ! où Anthony à la batterie et Émilie au violon électrique étaient accompagnés de trois nouvelles personnes, le saxophoniste Antoine Arlot, le tromboniste Youssef Essawabi et la claviériste Véronique Mougin. Cette formation passionnante a un nom (et devrait s'en faire un à l'avenir), Filiamotsa soufflant rhodes, et a depuis sorti un disque éponyme. Cette fixation sonore, portée par le Centre Culturel André Malraux - Scène Nationale de Vandœuvre-lès-Nancy, définit en cinq morceaux (dont certains sont des reprises revisitées du duo), le joyeux bordel sonore du quintet : improvisation bruitiste, psychédélisme ambiant et rock intrépide et tourmenté. Pas étonnant que cette bande ait partagé la scène avec Oxbow et Nosfell. A quand une première partie pour John Zorn ?