Redoo Offrir un lifting complet à un album mythique, en l'occurrence le Doolittle des Pixies (soit l'un des dix meilleurs albums du monde), par la crème des groupes lillois, c'est une sacré foutue bonne idée. Remember notamment le webzine Stereogum qui avait fait subir le même traitement par des groupes indie rock au Ok computer de Radiohead. Les poncifs récurrents dans ce genre de compilation hommage, c'est de retrouver des groupes qui vont se montrer (trop ?) respectueux, d'autres qui vont se réapproprier joliment le morceau et puis il y a la sainte catégorie de ceux qui vont dynamiter la composition originale pour en faire une piste totalement méconnaissable. Et sur Redoo(little), il y a les 3 et chacune de ces catégories trouvent son intérêt dans cette compilation en terme d'équilibre et de plaisir d'écoutes. Notez bien que les groupes n'ont pas choisi les morceaux, tout a été tiré au sort. Respect à eux.

Le Duc Factory vs "Debaser"
Une version dopée par une guitare un poil plus virtuose. Un peu comme si les Pixies avaient invité Omar Rodriguez Lopez (The Mars Volta, At The Drive-In) pour une session péché mignon. Très plaisant.

Green Vaughan vs "Tame"
On retrouve le groove turgescent et la dynamique robotique propre à Green Vaughan. Une belle réussite où se confond naturellement la voix extatique de Niko Sushi.

Shiko Shiko vs "Wave of mutilation"
Première version réellement étonnante mais on en attendait pas moins de ces grands olibrius de Shiko Shiko : phase chloroformée ou le clavier domine les débats, voix croonerisé, puis dynamitage rythmique en règle. Première relecture vraiment audacieuse et rafraichissante. Pouce levé.

Château Brutal vs "I Bleed"
Version sensiblement identique mais rafraîchie par un parti pris garage pas inintéressant.

The Hanged and The Moon vs "Here comes your man"
Très joli travail de la part de The Hanged and The Moon qui reprend "Here come your man" dans une version Elysian Fieldsisée... Très appréciable.

Marvin hood vs "Dead"
Je ne suis pas forcément très client de Marvin hood à la base mais force est de constater que leur reprise de "Dead", pleine de candeur et d'énergie garage, mérite d'y figurer. Excellente pioche de la part des instigateurs de la compil'.

Fat Supper vs "Monkey gone to heaven"
Fat Supper (avec des bouts de Leo88man, Fordamage) donne encore une raison d'écouter cette compilation de toute urgence avec une cover de "Monkey gone to heaven" dont la retenue "croonerisée" en appelle à Nick Cave et Morphine, le tout avec une orchestration desert-rock pleine de finesse. Chapeau.

Peru Peru vs "Mister Grieves"
Joli effort de Peru Peru qui reprend "Mister Grieves" un peu comme si Pavement pouvait la reprendre, dans une version pop faussement bancale : le charme de la voix féminine et des sonorités vintages en plus. Bravo.

Roken Is Dodelijk vs "Crackity Jones"
Là aussi c'est du très inspiré par un groupe qui me touche pas forcément à la base... Au menu, beat électro, velléités pop naïves et excellent boulot sur les voix... Une reprise pleine d'ultraviolet nordique. Oui, il y en a de temps en temps à Lille.

Ed Wood Jr vs "La la evol you"
Peut-être ma relecture favorite de l'album. On retrouve tout ce qu'on aime chez Ed Wood Jr : l'énergie math-rock, les riffs distordus, la batterie en mode baston subtile... Franck Black n'y reconnaîtrait pas sa progéniture et on est ravi, même si on adore la composition originale.

Bison Bisou vs "Number 13 baby"
Excellent boulot également de la part de ce supergroupe lillois (avec des bouts de Tang, O' Superman, Sexual Earthquake In Kobe...) qui rend une copie post-hardcore survitaminée (Blood Brothersisée pour les connaisseurs) de "Number 13 baby".

We Are Enfant Terrible vs "There goes my gun"
Même verdict que Marvin hood, We Are Enfant Terrible, ce n'est pas vraiment ma came même si leur pop-éléctro semble très populaire dans nos contrées. Mais leur version electro-cheap en mode game boy (copyright Nintendo) fait littéralement mouche et s'avère très rafraîchissante après plusieurs écoutes.

Cercueil vs "Hey"
Là aussi une sacrée réussite que cette version de "Hey" de plus de 7 minutes d'électro hybride où la voix fantomatique de Pénélope atteint son office aisément. 10/10 sur l'échelle de l'endorphine. Et c'est quasiment mon morceau favori des Pixies, c'est dire si le challenge était élevé...

Bobik Ou Sacha vs "Silver"
Une réappropriation toute mignonne de "Silver" par Bobik Ou Sacha, groupe oeuvrant dans une frange pop à cordes, banjo et jolis voix. Très très plaisant.

Pan Aurora vs "Gouge away".
Egalement un de mes morceaux favoris des Pixies et ici, le résultat me laisse un froid là ou Cercueil, dans un registre cryogénisé similaire, touchait ma petite corde sensible. C'est pas grave, elle plaira surement à d'autres...

Hubresearch vs "Debaser remix"
Marklion vs "Monkey Gone to Heaven Remix"
Lepolair : Gouge away (Pan Aurora cover) Remix

Du coté des remixes, les réussites sont variables : la version Aphex Twin-like faite par Hubresearch est dépaysante tandis que la piste de Marklion me donne envie de zapper. Et le lifting de Lepolair également. Ah, mais je n'apprécie que très rarement les remixes. 1/3, c'est déjà pas si mal. Sans rancune.

A toi désormais d'écouter cette fabuleuse compilation (en téléchargement libre...) et d'adorer des versions qui m'ont laissées tièdes, de détester des relectures que j'ai adorées. Une chronique, on ne le répète jamais assez et pourtant c'est l'évidence même, ce n'est jamais que l'avis d'une seule (modeste) personne. Bravo aux groupes mais aussi à Pascal et Sophie (aussi instigateurs des projets Forest & Secret sessions) d'avoir porté ce projet à bout de bras. Oui, je suis un lèche- bottes.