The Defibrillators - Electric fist Ce qui n'était qu'une sorte de logo (en bas de l'artwork de l'EP) est devenu leur emblème majeur, The Defibrillators ont capturé la fée électricité, l'ont injectée dans leurs instruments et les revoilà donc avec un album de onze titres dont trois nous sont déjà connus (tant mieux pour toi si tu avais raté The truth about the defibrillators). Trois vieux morceaux qui s'intègrent aisément avec les nouveaux puisque c'est toujours l'amour du rock high energy qui anime le combo. Ça swingue (tout le temps ou presque), ça se promène sur le manche (les solos sont bien sentis et pas systématiques), ça appuie sur les pédales (plus pour changer d'effets que pour passer en clair), ça déconne un peu ("Dentist blues"), ça part en live (le morceau caché), ça prend le temps d'installer une ambiance ("Fame"), bref, ça joue. Et ça fait attention aux "détails" souvent délaissés par ce genre de formation habituée aux bars qui pensent davantage à l'énergie qu'à la qualité d'écoute. Et alors que ce style peut vite être lassant, The Defibrillators varie intelligemment les tempos, s'adresse de temps à autre à l'auditeur et te remet un coup de pied au cul quand tu crois avoir atteint un rythme de croisière.