Dead City Ruins - Dead City Ruins Dead City Ruins, c'est cinq mecs fans du hard rock des seventies, partis de Londres pour s'installer à Melbourne en Australie, qui ont ont tourné avec Skid Row et Ugly Kid Joe, enregistré ce deuxième album avec James Lugo (Iron Maiden, Bruce Springsteen et qui reprennent "Rock N Roll damnation" d'AC/DC (avec Whitfield Crane devenu un pote). Voilà de quoi les situer assez aisément sur l'échiquier rock, ils adorent les guitares tranchantes, les refrains scandés et quand la batterie envoie du gras. Les cinq velus n'ont pas l'air d'apprécier le fer à lisser et préfèrent quand ça accroche, quitte à ce que ça griffe un peu, si ça douille, on fera passer le mal avec quelques bière fraîches. Dans l'attitude et le son, ça sonne très proche de Crackmind (encore faut-il les connaître...) et ça s'écoute facilement, les prises de tête sont laissés à d'autres... Ici, il s'agit vraiment de balancer des titres rock droit devant et de ne pas s'embarrasser du reste, alors forcément, ce n'est pas ultra transcendant mais comme c'est fait sans prétention et en toute décontraction, ça passe. La pochette est jolie, le digipak est sympa, la prod sonne old school comme la plupart des constructions mais certaines recettes ont plutôt bien résisté au temps...