Compilation rock - La machine à tubes A la toute fin de l'année dernière, Puzzle Ramp, jeune label ayant à son catalogue The Bushmen, sortait La machine à tubes fantastique à écouter et géniale à réécouter ! Autant apte à vous faire partager un album le jour de sa sortie qu'avec un retard plus ou moins acceptable (sic), le W-Fenec vous offre une petite session de rattrapage avec le débroussaillage de cette galette non moins sous-titrée "20 french indie rock hits".
On vous aura déjà évoqué le talent de groupes tels que Basement, Billy The Kill, Daria, Down To Earth, Openightmare, Sexypop ou celui d'Atomic Garden à travers le Split Clumsy / Atomic Garden / Powell / Down To Earth, tous présents sur cette compilation. Mais quid de Aghostino, Bubblies, Dead End, New Rose Hotel ou Servo ? Car les p'tits gars de Puzzle Ramp n'y sont pas allés de main-morte : La machine à tubes est blindée de 20 titres couvrant des formations aux identités diverses, évitant soigneusement de s'enferrer dans un sous-genre pouvant s'avérer rébarbatif.
Certains noms présentés ici circulent depuis quelques temps et c'est l'occasion de prendre connaissance de leur univers. C'est le cas de Aghostino qui a visiblement bu du jus de Fugazi dans sa jeunesse, de Billy Gaz Station (le groupe de... Billy The Kill !) propulsant une power-pop acérée fort bien amenée, des Bubblies aux accents d'électro-pop détraquée et de Servo, sans doute un des groupe les plus écervelés de la galette. Une place prisée par les Bubblies, précédemment cités et que les drôles de paroissiens de Norbert Norbert convoitent aussi. Des Norberts qui nous débarque au beau milieu du rayon des "nouveaux" talents débusqués par les concepteurs de cette compil'. Et à ce petit jeu-là, il y en a pour (presque) tous les goûts. Tu veux de la légèreté ? Pas de problème, New Rose Hotel t'en apporte entourée d'une bonne dose de psychédélisme. Une touche futuriste serait la bienvenue ? Apollo Kreed s'emploie à l'appliquer à sa pop. The Bushmen, quant à eux, débutent doucement leur prestation avant de finir (très) fort et très rock'n'roll !
Si il ne subsiste aucune réelle faute de style lors de l'écoute de chacun des échantillons présentés ici, seules deux formations ne m'auront pas entièrement emballé, question de préférences, mais elles méritent bien leur place sur la galette ! Et pour que tout le monde soit quitte, je me dois de vous citer The Nuances et sa pop peut-être trop nuancée ainsi que Semi Playback dont les idées semblent plus bouillonner que réellement fuser.
Enfin, mentions spéciales à Collage et la finesse de sa pop à la classe british, à Dead End surfant allègrement sur le haut de la vague Firecrackers ainsi qu'à Schoolbusdriver qui roule en math-rock (l'ombre de Klavisklav Burning Project ne rôde pas loin...), trois groupes qui ont dévoilé un petit bonus à mes oreilles. Pour une durée d'écoute plus que convenable (près de 75 minutes !) et contre moins de 12 euros (port compris !), il ne te reste plus qu'à t'acheter La machine à tubes, mais tu es désormais prévenu : le S.A.V. ne sera assuré que sur scène !