rock Rock > Clara Clara

Biographie > Morgane Morgane

Une claviériste, un bassiste et un batteur. Quelle drôle de formation non ? C'est pourtant sous cette forme qu'évolue Clara Clara depuis quelques années déjà. Le groupe, partagé entre Dijon et Lyon, sortira de façon (très) confidentielle une démo (en 2004), un EP éponyme l'année suivante, un 4-titres Je t'aime il y a deux ans avant de débarquer à la fin de l'automne dernier son premier album (au titre énigmatique) Aa via l'excellent "mini-label" SK Records (Doppler, Bananas At The Audience, Marrypoppers, ...) en France (et à l'aide de Frenetic Records pour les USA.). Le groupe, dont on sent un goût aiguisé pour des formations noïse et post-hardcore (Fugazi venant en tête) des les sens les plus larges des termes se joue des étiquettes et des conventions pour créer un univers extrêmement particulier, bruitiste et kitsch à la fois... Le tout emprunt d'une démarche des plus autonomes (Do It Yourself, quand tu nous tient) qui ne gâche rient au plaisir de découvrir ce trio.

Clara Clara / Chronique LP > Bugarach

Clara Clara - Bugarach "Attends, tu connaissais pas Clara Clara ?" / "Non, vite fait, de nom" / "Mais c'est le groupe de François Virot !" / "À tes souhaits". Voici grosso modo les propos tenus par une amie lorsqu'elle m'a demandée mon album du moment l'hiver dernier. Pourtant, notre pote Rémiii, poète libertaire à ces heures perdues mais surtout sur le W-Fenec à l'époque, avait déjà écrit d'une manière dont il a le secret sur ce groupe passionnant. Leur dernier album Bugarach m'a rempli de joie à son écoute car j'aime les groupes qui se défient eux-mêmes. Des formations capable de créer une pop a priori des plus simplistes en façade mais qui, prise dans son ensemble avec toutes les subtilités afférentes aux structures, aux arrangements et aux détails, forme un tout intelligemment bien foutu et addictif. Le chant français de Charles est un bon exemple d'un album qui se dévoile peu à peu : potentiellement repoussant au début puis exquis une fois que l'enveloppe musicale prend forme à la mesure des écoutes. Autant à l'aise dans les chevauchées mélodiques (guitare et clavier) que dans la mesure et le chant (aussi en anglais), Clara Clara est comme sa pochette : plein de couleurs, vif, et nous cache bien des choses, comme ce Félix le chat tout rouge.

Clara Clara / Chronique LP > Aa

Clara Clara - Aa Une cavalcade des lutins animée par une guitare (sans guitare) dopée au LSD ne peut être l'oeuvre que de Clara Clara / Pour se replonger dans l'univers du "rock alternatif", indépendant d'il y a une vingtaine d'années, il y a Clara Clara. Et pour s'échapper de la norme, plonger dans la fange et s'entourer d'un bel esprit D.I.Y., il y a aussi Clara Clara / Une aventure post-math-punk kitsh et déjantée à souhait te chatouille le neurone, jette-toi sur Clara Clara. Une envie de choeurs ahuris, de clavier psychédé(bi)lique, de batterie aussi patiente que compulsive et de basse power-boostée te saute à la gorge ? Dévorrrre Clara Clara / Une approche arty de tout ce joyeux bazar pour foutraques de la dernière pluie ne serait pas de trop ? Vote pour Clara Clara / Crie très fort "Aa" sept fois consécutives et Clara Clara te surprendra. Un concept Clara Clara. Où ça ? / "Folie, stupeur, distorsion & tournicottons" : telle est ta devise : tape Clara Clara sur ton combiné téléphonique / (Lucrate Milk - post-hardcore + Klavisklav Burning Project / Anthurus d'Archer) x (Doppler² + noïse) = Clara Clara / Clara Clara te saoûle... fais offrande de ton corps à Clara Clara / Aa, Aa, Aa, tchoum ! C'est fini. Appuie sur "Lecture" / Et pour tout le reste, il y a Clara Clara.