rock Rock > Chick Peas

Biographie > Ils sont chics, ces haricots !

Deux basses, une batterie, le groupe évolue ainsi depuis ses débuts en 2002. Quelques mois plus tard, Bruno, Digo et Pierre mettent en boîte une première démo (Escape from the can) puis une deuxième (Drown in a toxic spicy soup) l'année suivante. Après un petit moment sans nouvel enregistrement de sa part, le trio compose de nouveaux titres et les enregistre. C'est ainsi que l'album éponyme sort fin 2008 via Boom Boom Rikordz (The Insiders, Jokari, Jubilé, ...).

Chronique Compil : Chick Peas, Is that some noise you need, ma'ame ?

Chick Peas / Chronique LP > Chick peas

Chick Peas - Chick peas Tout comme les immenses familles du post-rock ou du post-core, celle du math-rock a l'aptitude d'absorber une pléthore de groupes tant les possibilités de renouvellement semblent élevées. Les Chick Peas pratiquent donc un bon petit math-rock décomplexé (l'excellent "Motorway to Solaize" en est l'exemple-type), qu'on pourra sans nul doute rebaptiser math-rock'n'roll. On retrouve bien sûr les gimmicks propres au genre mais le trio injecte une souplesse telle à ses compos qu'il les rend bien moins abruptes même lorsqu'un vent noisy souffle dessus ("Lost buddy"). Dans sa quête de diversité, Chick Peas tire certains passages vers un post-rock mélodieux (la grande classe de "Lalioka") mais n'hésite pas non plus à jouer merveilleusement sur un terrain bruitiste (les triturations de la piste cachée succédant "... for a monkey" me faisant penser aux "Eléphants" des Bérus), très barré ("Kiri" et son jusqu'au boutisme) ou revenir à quelque chose de moins cyclique ("Bad weather ..."), flirtant ainsi avec le post-hardcore dans sa définition donnée par Fugazi.
Astucieusement placé entre la rigueur math-rock d'un Ed Wood Jr ou de Menfolk, des constructions évoquant le post-rock de Microfilm et un sentiment rock'n'roll permanent, Chick Peas pourra aussi séduire les non-initiés au genre... Avis aux intéressés !