rock Rock > Brighton

Biographie > Brightonsic

1 guitare, 1 basse, 1 batterie, 3 voix, et une furieuse envie d'aller à l'essentiel... Composé de membres de Radius System, Dawnshape et Time to Burn, Brighton a pour vocation première de synthétiser le son rock alternatif des 90's en lui donnant un couleur "power-pop", à l'image de formations telles que Biffy Clyro, Foo Fighters ou Failure. En 2009, le trio sort un premier album intitulé Battle the unknown.

Brighton / Chronique LP > Battle the unknown

Brighton - Battle the unknown Ils sont free, ils ont tout compris. Désolé mais celle-là était trop tentante. D'autant qu'elle vient mettre le curseur sur le seul vrai défaut du premier effort de Brighton : à savoir de ne pas être disponible en CD (ou vinyl). Frustration quand tu nous tiens. Alors certes, le pressage, cela suppose un coût, un label, toute une logistique que n'impose pas la distribution digitale, donc la sortie immatérielle peut se comprendre sur le fond comme la forme. Mais pour le collectionneur de base, le fétichiste inconditionnel ou même le simple amateur de support physique, il manque quand même quelque chose. Car musicalement, Brighton fait mieux que tenir la route. Un trio notamment composé de membres de Time to Burn, cela laissait présager a priori une sacrée dérouillée sonore, mais évidemment, ces gars-là n'étant pas du genre à se reposer sur leurs acquis, ils nous servent avec Battle the unknown une première livraison en forme de condensé power-pop noisy rincé de garage rock directement importé des 90's.
Mélodies effrénées, guitares tendues et affutées, des rythmiques imparables, une écriture à l'avenant, le trio ne perd pas de temps en considérations égocentriques et envoie du bois d'entrée de jeu. Instrumental, "Wrong place, wrong time" fait fumer les amplis avant que le groupe ne délivre son cocktail électrique avec des titres fiévreux et accrocheurs de la trempe d'un "Hyena" ou d'un "Ebola" et ses riffs. contagieux. Alternance des chants, ruptures de rythmes, explosions de décibels, les Brighton varient les atmosphères comme les approches artistiques et convainquent aisément, même les plus exigeants. Ainsi "Abyss" se veut léger et audacieux quand "Insomnia" se révèle frondeur, bien aidé en cela par des arrangements compacts et efficaces ; "In out" fonce droit devant sans se soucier des dommages collatéraux quand "Bright off" et son final résolument catchy achève de convaincre l'auditeur du potentiel de ce trio au savoir-faire largement éprouvé par ailleurs et au songwriting plus qu'inspiré. Ne manque plus qu'une sortie "physique" et c'est Noël.

[fr] Download Brighton: .zip (66 hits)External ]