Beach Slang - The Things We Do To Find People Who Feel Like Us Beach Slang a tout d'un énième ersatz pop-punk californien tout droit sorti des années 90. Et pourtant le quatuor de Philadelphie, formé en 2013, a bien plus à offrir à qui sait l'entendre. Alors certes, dans ce premier album court et incisif (qui fait suite à deux EPs parus coup sur coup en 2014), on navigue très souvent dans des eaux connues. Mais on sent très vite - dès le deuxième titre en vérité - que les influences du groupe dépassent de très loin les traditionnels NOFX ou Bad Religion pour proposer un mélange autrement plus intéressant d'indie rock teinté de shoegaze. Une belle ouverture d'esprit qui devient évidente sur la touchante ballade acoustique « Too late to die young » ou le fantastique « Porno love ». Beach Slang réussit en fait en 10 titres et 27 minutes à combiner avec bonheur pistes efficaces (« I break guitars », « Hard luck kid ») et moments plus introspectifs. Il en résulte un album souvent classique mais surprenant, d'où ressort, en plus, une grande sincérité.