rock Rock > 64 Dollar Question

Biographie > Un groupe qui vaut de l'or

64 Dollar Question est un groupe originaire de Caen. C'est au printemps 2005 que Rudy, Alan, Ella et Guillaume croisent le fer pour monter le groupe dont il est (64 dollar) question. Un an plus tard, le quatuor édite un morceau sur la compilation Split the pit de nos collègues Vacarm et Punkfiction. Après avoir ouvert pour Against Me !, Monochrome, Microfilm et Tagada Jones, un premier album est mis en boite au studio de la Souleuvre et masterisé par Alan Douches (Hot Water Music, Sepultura,...). Cet album, disponible dans toute les bonnes crémeries, c'est justement

64 Dollar Question.

64 Dollar Question / Chronique LP > 64 Dollar Question

64 Dollar Question 64 Dollar Question restera sans aucun doute un des disques de l'année 2008. Vous pensez que j'y vais un peu fort ? Je vais vous expliquer le topo...Pour moi, le disque de l'année, c'est le genre de galette qui, à peine enfilée dans la hi-fi, procure des sensations, déboîte les oreilles, fait tournoyer les doigts de pieds dans la paire de Converse et donne envie, sitôt le skeud enfilé, de remettre une deuxième fois la sauce. Et une troisième...et plus si affinités. 64 Dollar Question, quatuor de Caen, n'est pas là pour enfiler des perles, et tout au long de la dizaine de titres composant ce premier album éponyme, le groupe enchaîne les tubes avec une facilité déconcertante. Foi d'un Gui de Champi (gage de crédibilité et non de débilité, enfin, ça dépend !), rien n'est à jeter. Ce disque est dédié aux fans de Foo Fighters, Second Rate et Hot Water Music. Les amateurs de Flying Donuts pour le coté hi energy et les aficionados de Ravi nostalgiques du coté noise donné au punk rock seront immédiatement comblés. Dès "The Basement", 64 Dollar Question pose les bases d'un power pop rock puissant, mélodique et efficace. Ce premier morceau sonne comme une carte de visite reflétant parfaitement l'univers de 64 Dollar Question. On reste déconcerté par la qualité excellente de la prod et de la mise en place terriblement efficace. Ce groupe a véritablement tout compris. A tel point qu'on croirait entendre un de ces groupes ricains qui font mouche. Mais cocorico, ce satané groupe est français, profitons-en ! La suite ne fera que renforcer l'opinion positive que l'on pourra se faire de ce putain de groupe. "Horns of Plenty", "Ricochet" (sonnant à la Cooks, un peu trop même), "Big Guns" (mon préféré, avec ces riffs ultra puissants), "Exorcise it"...je vais pas tous vous les faire, tous les morceaux de ce disque valent le détour. Tous. Véritablement tous. Les guitares se veulent tantôt tranchantes, tantôt touchantes, la batterie est d'une efficacité extrême, la basse ressort parfaitement, et les voix. Que dire ? des putains de voix qui collent vraiment bien au style, dans un registre cher à Dave Grohl. Amateurs de rock 'n' roll, réjouissez-vous, 64 Dollar Question ne devrait pas vous décevoir avec cette album qui somme d'ores et déjà comme un best of. A se procurer sans tarder.