metal Métal > Wirksystem

Biographie > Wirksystem

Wirksystem vient d'Outre-Rhin, quelque part dans la Forêt-Noire, de Pforzheim plus précisément. Ca fait peur, hein ? Un mix de Korn, Fanta4, Such a surge et American Head Charge selon eux, pour ne pas citer leurs compatriotes de Oomph!, Rammstein, ou même Subway to Sally.
De toute façon, après 10 ans à jouer ensemble (depuis milieu 1993), le groupe a su de puis longtemps foger sa propre identité musicale. Rythmes rapides, samples, et 250 concerts en Allemagne, Autriche, Suisse et aux Etats-Unis, propulse avec dynamisme Wirksystem. Le groupe fait la promotion de "Burn us out there!" visant à encourager le téléchargement de leur album etcelui d'autres groupes disponible gratuitement sur Internet.
Le groupe ne ménage pas ses efforts : Der Himmel brennt en novembre 2004, et avec leur ancien chanteur : Feuertaufe (03/2004), Weiter (10/2001)... en tout 8 albums ou maxis depuis 1995, tous disponibles sur leur site web.

Wirksystem / Chronique LP > Der Himmel brennt

Wirksystem : Der Himmel brennt Wirksystem pourrait être encore un groupe allemand, c'est vrai, après Guano Apes, Rammstein, et pour les plus informés ASP, Dein Schatten, In Extremo, l'invasion teutonne est plutôt réussie, et bien non, Wirksystem sort son épingle du jeu, pour peu que l'on accroche ce genre de musique, c'est vrai "Alternative, NuMetal in german language" fait un peu ghetto. Et bien Der Himmel brennt brûle le ciel et sort Wirksystem de l'orbite géostationnaire.
Rythmiques blindées, guitares superbement plombées, Wirksystem envoie du gros, et y ajoute des expérimentations, plus ("Der Himmel brennt", "Ein Teil", "Bruell loewe bruell") ou moins ("Wurzeln", "Ich liebe das Leben") réussies. "Schmerz lass nach", n'est que le titre d'ouverture, mais donne déjà un aperçu assez incisif de Wirksystem.
Samples à la Ushuaïa, "Ein Teil" fait trembler les meubles, voire décolle les lattes du plancher, le chant de Wirksystem met une pression agréable, passage en silence, avant un déluge d'été, l'assemblage samples/guitares fonctionne à merveille sur ce titre, et le refrain relanche la machine à chaque fois. Le problème du groupe, c'est que les paroles sont en allemand, remarquez, vu certains groupes (français ou américain) aux paroles incompréhensibles et inutiles, cen'est pas trop gênant, et celà force l'attention sur la musique et la mélodie. Et de plus, celà permet de réviser ces souvenirs du lycée, ach so Wirksystem ist wünderbar !
"Nicht nochmal", à la mauvaise idée d'être vraiment trop court ! Violons, guitares qui s'effrite, avalanche de grosses caisses et de plam-muting, c'est un crime que de voir la chanson s'arrêter. Wirksystem enchaîne les titres marteaux-piqueurs, ou les expérimentations plus atmosphérique, "Altes licht", l'allemand se prête aussi à se genre de titres moins rentre-dedans, on se souvient de "Die Stadt" d'Orange Blossom, si l'on ajoute à celà (le bruit et l'odeur) la disponibilité des titres sur le site du groupe, celà serait dommage de ne pas élargir ses oreilles.