metal Métal > Virgin Chapter

Biographie > Prune

Le projet Virgin Chapter a été créé fin 2008 par EnDlEsSjOe (Joe) et 7Stone (Pierre). Avant de se lancer tête baissée dans la constitution d'une line-up, ils ont tous les deux préféré se concentrer dans un premier temps à la composition de titres et à la mise en place d'une identité visuelle. Quand le projet a réellement commencé à prendre forme, Ardeshir et Xavier les ont rejoint pour former la session basse/batterie. Le groupe a choisi le nom de Virgin Chapter parce que ce projet a été un nouveau départ pour eux. Endlessjoe avait multiplié des projets très élitistes et voulait revenir à des choses plus essentielles : le gros son des guitares et les mélodies. Leur premier album huit titres From the white side est sorti le 01 Janvier 2010.

Virgin Chapter / Chronique LP > From the white side

Virgin Chapter - From the white side Virgin Chapter ajoutera-t-il sa pierre au panthéon du metal ? Il y a de cela quarante ans naissait le Heavy Metal, un genre musical qui bouleversa le rock et engendra une évolution majeure dans le monde de la Musique. Depuis Judas Priest et Iron Maiden le metal continue de nous étonner avec l'apparition de petits génies et de groupes prometteurs. Sorti le 1er janvier 2010, From the white side est un enfant du 21ème siècle dans toute sa splendeur, un mélange hybride de metal et de rock alternatif, un substrat d'habiles compositions et d'enivrantes mélodies. On n'en dit pas moins des œuvres de Riverside, Alice In Chains ou encore Dustbowl. Virgin Chapter impressionnera les férus de rock alternatif aussi bien que les amoureux du metal originel et autres curieux de la programmation.

Ce premier album est l'aboutissement du travail d'EndlessJoe (chant, guitare, programmation), 7stone (guitares), Behemoth (basse) et Xavier Rose (batterie) dont les influences musicales s'avèrent très diverses : new wave, Dead Can Dance, Sisters of mercy pour Endlessjoe et le metal pour 7stone. C'est dans cette dernière veine que le groupe fait débuter son premier morceau. "The foreigner" laisse entendre un rire maniaque et entame une intro à la fois lourde et saturée tandis que le chant suave expose le versant atmosphérique du groupe. Avec "Something" (feat Nhi), une calme échappée m'évoque Le groupe Lunatic Soul que j'affectionne particulièrement. Quant au morceau "Waiting for that day" il prend la forme d'une ballade composée de solos rock et d'harmoniques metal. Le mot « beauté » me vient immédiatement à l'esprit. Bien que le metal propose une grande variété de formations je m'étonne de ce chant clair que l'on ne trouve que rarement dans un groupe typé "metal". En cela Virgin Chapter ressemble à Indukti ou Riverside pour la pureté qui émane de leur musique (sonorités orientales, chant céleste). L'appellation metal alternatif rappelle alors le bien fondé de sa définition. Les parties instrumentales de No more love songs passent par des solos death, des lignes de basse confortables et variées, un chant étouffé, des rythmiques hachées et des passages electro bien arrangés. Dans "Save yourself" on entendra une attractive complainte douloureuse, dans pour ton retour final des textes entièrement en français ("l'amour existe-t-il ?"), dans "What's your name" une nouvelle question avec le sentiment pour objet : What would be my life without you ?". On arrive finalement à l'échéance de l'album avec "Until my eyes keep opened", un morceau dans lequel la thématique amoureuse revient sur le devant de la scène, "You know how much I care the love that we share. L'ambiance ? Atmosphérique. Le chant ? Ensorcelant. Ce quatuor n'a pas fini de faire parler de lui.