Unswabbed - Tales from the nightmares vol​.​1 Unswabbed aurait-il fait le tour de la question "rock métal français" ? En tout cas depuis In situ (c'était en 2007 déjà, une éternité pour un groupe de rock), les Lillois se retrouvent là où on ne les attend pas forcément... Après trois albums plus qu'électriques, ils avaient jouer la douceur acoustique avec Intact et on les retrouve cette année avec un EP... en anglais. Retour case départ (des textes étaient chantés en anglais à leurs tous débuts... quand ils sortaient encore des K7 !) ou besoin d'un nouveau challenge ? En tout cas, une nouvelle fois, le "sur place" n'est pas au programme...

Compte sur moi pour bientôt leur demander si les sonorités se sont assagies parce que le chant a changé d'idiome ou si c'est cette approche plus rock de leur musique qui les a fait revenir à la langue de Shakespeare, ce qui est certain, c'est que cet EP est plus "doux", moins agressif que ce à quoi on était habitué (avant l'unplugged bien entendu) et donc plus rock tout en gardant quelques distorsions abrasives. Les Unswabbed ont bien réfléchi avant de coucher sur bande ce Tales from the nightmares vol. 1, c'est un mini concept album sur les peurs de la nuit, les ombres inquiétantes et les monstres nocturnes de tout genre, le thème est décliné et on sait déjà que le "vol. 2" est en partie enregistré, à croire que sortir 2 Eps est plus simple que de balancer un seul album ? Ca aussi on en reparlera avec eux mais pour l'heure, voyons ce que cette étrange bête (un corbeau dessiné par Rorschach ?).

"Come to me" semble être (avec "Pull the trigger again") un des titres les plus Unswabbedesques du disque, c'est celui sur lequel on imagine le plus facilement des textes en français se fondre facilement dans la discographie du combo, c'est mélodique et ultra entraînant, on est en terrain connu, seul le double chant avec ces "ahah" surprend quelque peu mais réussit assez bien à installer une ambiance où l'inquiétude grandit, avec un superbe break où la batterie et les samples se taillent la part du lion. Efficace et bien ficelé, le morceau est une petite bombe où tout apparaît millimétré. Et puis déboule "Wake me up", mon préféré, un paquet de sons trafiqués, des touches de sampler, des arrangements à tout bout de chant, un choeur d'enfants qui reprend une comptine anti croque-mitaine, les mecs ont abattu un boulot de dingue et délivrent un titre digne des derniers KoRn pour la production et du premier pour l'atmosphère "Shoot & ladders" (sans la cornemuse). Frissons garantis, je n'ose imaginer une chorale de gamins monter sur scène lors des prochains concerts juste pour ce titre... On se calme et on garde juste un peu d'angoisse pour "Hold the line", très lent et lancinant, le chant agit comme un venin qui remonte dans les veines jusqu'au cerveau pour nous convaincre que c'était le bon choix de baisser autant le rythme... Très rock, "Dead end zone" remet un peu de tonus mais n'atteint pas le niveau de ses voisins de track-list, d'autant que "Pull the trigger again", avec lui aussi des riffs rock, est bien plus captivant et stressant, les sons (et les saturations) choisi(e)s sont excellent(e)s, la dynamique bien plus percutante, Unswabbed nous rembarque dans ses histoires à ne plus vouloir dormir et du même coup réussit son pari.