unswabbed Des textes en français, des riffs incisifs, une production qui n'a rien à envier aux ricains, une homogénéité et une facilité d'écoute sensationnelle, des titres efficaces, voilà ce que nous sert Unswabbed lors de son premier album ! Connaissant un peu les lascars, j'ai du mal à être moins subjectif que d'habitude mais les faits sont là, aprés quelques jours d'écoute de la galette, les paroles sont connues presque par coeur et chantées avec Séb, mes mélodies sont bien moins percutantes et assurées que les originales mais je n'y peux rien, impossible de résister ... La grosse basse de Mathias est un régal ... même sur le single "Si souvent" qui n'est pas le meilleur titre de l'album selon moi, c'est par contre un bon choix pour les radios... Pour ceux qui n'aimeraient pas ce genre de morceau assez polissée, Philoo et Charles (guitares) bien appuyés par Bruno (El Boloko, batterie) mettent les choses au clair (ou plutôt au sombre !) dés la deuxième piste avec "Coma". Des passages soft avec des lignes mélodiques claires et chantantes, d'autres bien métal balancées "in your face", des tempos maîtrisés, un boost d'adrénaline de temps en temps, des breaks bien sentis, Unswabbed a tout pour plaire au public large et aux connaisseurs. Comme l'opus contient des morceaux énormes de chez énormes ("Paranoïaque", "Laissés en vrac", "Le lien", "Intimes souffrances"...), il devient vite indispensable (jamais de trêve ! tel est mon sort...), d'autant plus que ce créneau est finalement peu occupé en France, trop rares sont les groupes à bien jouer dans ce style, si on ajoutait des machines, on pourrait penser à Out, sinon, on pourrait oser une comparaison avec le Extralucide de Wunjo... Enfin, peu importe, Unswabbed me ravit parce que c'est Unswabbed et qu'ils ont leur identité ! Une identité qui passe notamment au travers des textes, bien écrits, bien pensés ("Ailleurs", "En silence"), très dynamiques ("Shred up!"), ils ne s'absentent que le temps de laisser divaguer l'éthilique "8-6" qui précède "Le lien", mon titre préféré, agressif et mélodique, il démontre combien le groupe est à l'aise pour trouver le lien entre leurs deux facettes. En bonus, on a un bon remix de "Si souvent", léger mais agréable, bravo les gars !!!