unswabbed : live au splendid (2006) unswabbed : live au splendid (2006) Les Costa Gravos ont pu chauffer le public avec quelques uns de leurs nouveaux titres, le groupe complètement halluciné est également hallucinant, l'ombre de Mike Patton (version Mr Bungle) plane sur le combo déjanté qui n'a pas peur d'enchainer partie death et accordéon... L'ensemble est propre, net, dansant, joyeux, chaud, insouciant, tranchant, le groupe est totalement dans son élément sur scène et joue avec le public, ravi.
Autres invités de la soirée, Kwamis a malheureusement montré sur scène les mêmes problèmes que sur CD, un son brouillon et une énergie qui prend le pas sur l'efficacité. Les HardCoreux parisiens enchantent cependant une grande partie de la salle et n'a de cesse de remercier le public chaud bouillant.
"Sans faire de bruit" les Unswabbed entrent sur scène, le Splendid, lui en fait (du bruit) et dès les premiers gros riffs, la fosse exprime sa bonne humeur et sa joie d'être là en jumpant, pogotant et reprennant en coeur les textes de Séb'. Et il n'y aucun relachement durant tout le concert ! Presque tous les titres du dernier album, Instinct, seront joués et avec eux une grande partie de l'éponyme qui résonnent comme des tubes incontournables ("Paranoïaque", "Défier l'ennui", "Si souvent", "Le lien"...). Toujours aussi communicatif, Unswabbed se fait plaisir sur les planches comme sur les quatre petits cubes placés aux quatre coins de la scène et après un "Encore sourire", ils laissent tourner un sample et font une pause... Ils posent leurs instruments et distribuent des TShirts puis des bières au public ! Après cet intermède qui aura permis à tous de recharger ses batteries, "Jusqu'à l'aube" est envoyé plein gaz, le deuxième set se termine par l'hymne "Shred up !". Imparable. Unswabbed et le public étant à égalité en terme d'engagement, il faut un tie-break, les Lillois reviennent donc avec "Invisible", "Le lien", l'énorme "Sans limite" et nous achève avec le titre qu'ils ont certainement le plus joué sur scène "Le fil". Jeu, set et match. A peine épongé, les Unswabbed se retrouvent dans la salle à discuter avec ceux qui les soutiennent depuis longtemps et qui n'ont pas l'air décidé à les laisser tomber... Je les comprends...

Set list : Sans faire de bruit, Paranoïaque, Rien à perdre, La chute, Intimes souffrances, Défier l'ennui, Seul, Encore sourire, >T-Shirts et bières<, Jusqu'à l'aube, Comme un autre, Devenir personne, Paumé, Si souvent, Shred up !, Invisible, Le lien, Sans limite, Le fil