Unkind Hardcore crust punk métal grésillant, Unkind, c'est bien le genre de musique que tu joues pour te réchauffer pendant les longues soirées d'hiver. Et en même temps, chez ces finnois-là, les soirées d'hiver sont interminables et dire qu'il fait froid relève du doux euphémisme. Fatalement, on ferraille son instrument comme un mort de faim autant pour se défouler que pour éviter les engelures. Question de survie quoi. Puis pour trouver quelque chose à faire de ses journées aussi, parce qu'en plus, la nuit est le quotidien de ces gens-là, hiver nordique oblige. Pas facile quand même...

"Harhakuvat", "Kaivannot", "Laumasielut", "Ylpeä Perhe", la première moitié de l'album défile à une vitesse folle, pas le temps de s'asseoir que déjà les enceintes sont prises d'assaut et que le groupe fonce droit dans le tas. Les morceaux ont des noms accessoirement imprononçable, mais on s'en cogne parce que les finnois envoient le bois, accélèrent quand ils le faut, poinçonnent les tympans en mode chirurgical et envoient les vocalises ébrécher les enceintes. Pour le reste on a la fonction "copier-coller". Gueulard et intègre (ils étaient signés chez les incorruptibles Alerta Antifascista - Alpinist, Fall of Efrafa, Overmars - avant de débarquer chez Relapse), le groupe met ses tripes sur la console de mixe et laisse ses morceaux dégueuler leur haine féroce histoire d'en mettre plein partout sur la platine. Nihiliste oui, survitaminé aussi.

Quelques riffs qui déboisent à sec, une sérieuse envie d'en découdre, ça sonne bien, ça sonne fort et dans le même temps, les Unkind ont eu l'intelligence de se réserver des plages de "repos", histoire de poser leurs ambiances, de construire habilement des intros captivant l'audience en rendant leurs titres toujours plus efficaces, surtout lorsqu'il s'agit de vomir sa rage brute dans les écoutilles quelques instants plus tard. "Johtajat Ja Uhrit" donne du cor(e)ps au contenu, densifie les atmosphères distillées par le groupe et se laisse balayer par des effluves postcore que ne renieraient pas les "faux" punk de feu Fall of Efrafa, leurs ex-compagnons d'ex-label. Un interlude qui ne sert à rien (et qui plus est trop long) plus tard ("Läsnä "), voici que les scandinaves balancent un "Tämä Päivä" bien furax à l'intro hardcore/grindcore/punk des familles qui démonte bien son monde. Le hargneux, ça, les Unkind, pas de souci, ils maîtrisent. Et ont le bon goût de savoir faire évoluer leur musique pour ne jamais se répéter. Pas besoin quand on sait marquer son auditeur au fer rouge hein..., comme sur ce "Koulutettu Epäonnistumaan" terminal (à vos souhaits) qui vient achever l'auditeur d'une balle dans la nuque après un sacré duel à couteaux tirés. Impitoyable.