Tool Vous êtes de retour en France, c'est un pays que vous appréciez particulièrement...
Adam : Oh oui...
Le concert est ici, à l'Olympia, vous savez que ce n'est pas un scène très rock ? C'est une salle mythique pour les artistes francophones mais elle n'est pas habituée à avoir des artistes métal...
A : Ah bon ? Tu peux nous dire qui est déjà venu jouer ici ? Il y a plutôt du classique ? De l'opéra ?
Plutôt des grands noms de la variété, de la chanson française genre Céline Dion
Justin (avec une prononciation française approximative) : Céline Dion... (rires) wouaw...
Ce n'est donc pas un choix spécifique de votre part de jouer ici...
A : On n'a pas monté ce concert ici spécialement, on demande toujours à notre management et aux gens qui organisent nos concerts "faites-nous jouer dans des endroits où les gens apprécieront le concert se souviendront que le son était très bon".
Oui, mais c'est une petite salle, ça doit faire 2-3000 personnes
A : J'en sais rien du tout
J : Ouais, c'est une salle de 2.500 personnes, pas plus...
Vous préférez donc jouer dans des petites salles avec un très bon son que dans de grandes salles qui font beaucoup d'entrées mais où le son est moins bon...
J : Oui, bien sûr, dans certaines très grandes salles, le son n'est vraiment pas bon. Enfin, ce n'est pas le cas partout, certaines nouvelles salles, et il y en a beaucoup aux USA, sont construites pour recevoir des concerts et on peut y avoir à la fois un bon son et 12.000 personnes. Le plus important pour nous, c'est la qualité du son quelque soit la capacité de la salle.

Ca fait un an que vous êtes en tournée, là vous jouez en Europe pour l'Ozzfest, ensuite vous retournez aux USA pour une nouvelle tournée, vous répondez à des questions tous les aprés-midi...
A : Non, pas tout le temps...
Ca vous ennuie ou vous considérez que ça fait partie du boulot ?
J : En fait, ça nous aide et c'est nécessaire si on veut faire de la promotion, on doit passer par là, ça dépend aussi avec qui on parle... Et puis il faut aussi communiquer avec les gens, certaines personnes ne prennent leurs informations qu'à un seul endroit, d'autres ont leurs propres idées sur le groupe, d'autres encore nous connaissent très bien et posent des questions très intéressantes...
Et est-ce que le merchandising est sous votre contrôle ?
A : Autant que possible, oui !
Parce que je trouve que c'est très cher !
A : Vraiment ? Je n'en sais rien, je ne connais pas le taux de change... Mais il faut savoir que certaines salles prennent un pourcentage sur les ventes du merchandising et sur le bar, quand tu vends un TShirt, une partie de l'argent part pour la salle... Je ne sais pas si c'est le cas ici, achetez le merchandising sur le site officiel !

Vous êtes très appréciés en France et ce soir, il y aura des fans qui vous attendront à la sortie, vous prendrez le temps d'aller leur parler ?
A : Ce n'est pas évident, demain, on doit jouer à Londres et aujourd'hui, c'est l'anniversaire de Danny donc c'est un peu particulier...
J : Le temps passe toujours trop vite quand tu le passes avec de bons amis.
Ce n'est pas trop dur d'être tout le temps en tournée et de ne jamais avoir le temps de visiter les villes, rencontrer des gens ?
J : Non, parfois, on prend le temps, quand on a des jours de repos, on en profite vraiment, on se balade en ville. On essaye toujours d'avoir des moments pour nous, on ne répond pas continuellement à des interviews...
tool : parabola Vous vivez au jour le jour ou vous pensez "la semaine prochaine on sera là et ..."
J : On prend chaque jour aprés l'autre mais par exemple demain on est à Londres pour deux soirs et ça, on l'a bien en tête !
A : On aime beaucoup cette ville, on y connaît quelques personnes, on devrait y faire la fête...
J : Et ça fait un bail qu'on n'est pas passé par Londres...

Tool est respecté par tous les autres groupes, vous êtes proches et amis avec Henry Rollins, Tom Morello, Mike Patton, Trent Reznor, Tricky... c'es du à votre musique ou à votre personnalité ?
A : Un peu des deux je pense, on croise tous les jours des gens qui ont la même passion que nous pour la musique, les gens que tu as cité, on les a rencontré lors de concerts, de festivals, on a bu des bières ensemble, fait des soirées, ce sont des musiciens, c'est normal qu'on les rencontre...
Et ce sont eux qui viennent vers vous ou c'est vous qui allez à leur rencontre ?
J : C'est différent à chaque fois, il n'y a pas de règles, si tu joues au même endroit que quelqu'un que tu apprécies, tu vas le voir, de là peut naître une amitié et pourquoi pas ensuite travailler avec cette personne... Peut-être qu'on a rencontré des gens et qu'on a voulu les utiliser ! Ou l'inverse (rires)
Etiez-vous lié à Layne Staley ?
A : Je le connaissais un peu, Maynard le connaissait très bien...
Maynard n'est pas là, mais peut-être pouvez-vous répondre, il était en studio le mois dernier avec Trent Reznor, c'était pour Tapeworm ?
A : Oui
Mais vous n'êtes pas impliqué dans le projet
A : Non...
Tu travaillais sur le clip de "Parabola" ?
A : Ouais, en fait je ne sais pas grand chose sur ce projet mais je suis sûr que ce sera bien...

tool : parabola Ce soir, c'est Pablo qui ouvre, c'est vous qui les avez choisi ?
J : Oui, en fait, ce sont de très bons amis à moi, ils viennent de Londres, c'est un nouveau groupe
Personne ne les connaît ici...
J : Ils débutent juste...
Une rumeur voulait que ce soient les Young Gods qui ouvrent ce soir...
A : Les Young Gods ? On les aime bien, mais il n'a jamais été question qu'ils jouent ce soir...
Est-ce que vous écouté des groupes qui se disent influencé par votre musique ?
A : Euh... comme qui ?
Dredg
A : Jamais entendu parler
Shun
J : Euh, ils sont américains ?
Ces deux groupes, oui... Breed 77, Miocene qui eux viennent d'Angleterre ? Et un groupe français appelé Nihil ?
A : Non, ce sont de bons groupes ?
Bien sûr, et tous disent apprécier ce que fait Tool en être influencer... Vous écoutez quoi ?
J : J'écoute beaucoup de styles différents mais pas trop de musique d'aujourd'hui, j'aime beaucoup le rock des années 60' comme Jimi Hendrix, des trucs plus pop, mais on n'a pas vraiment le temps d'écouter de la musique quand on est en tournée...

Mixer des images et de la musique lors des concerts rappelle Pink Floyd, ce sont eux qui vont donné cette idée où il y autre chose ?
A : Il n'y a pas que Pink Floyd qui ait mis des images sur leur musique, plusieurs groupes ont fait cela, ça oblige à jouer très sérieusement la musique...
Est-ce que vous vous considérez comme des musiciens ou des artistes ?
A : Comment on se considère ? Ce n'est pas évident, se définir uniquement comme artiste serait un peu prétentieux... et dans le même temps, ces deux mots sont assez proches, ça dépend de comment on regarde notre travail, on peut parfois être perçus simplement comme musiciens et d'autres fois être un peu plus... Mais pour moi, c'est presque le même mot.

Allez-vous travailler tout de suite sur le nouvel album après la tournée ou allez-vous attendre longtemps comme entre Aenima et Lateralus ? Parce que Maynard va enregistrer avec Tapeworm puis certainement avec A Perfect Circle, vous allez écrire la musique sans s'occuper de ses parties au chant ?
A : Non, je ne sais pas, là ça fait un bon moment qu'on tourne, on va prendre des vacances. Et aujourd'hui, on pense à faire les concerts qu'on doit faire, pas à autre chose.
tool : parabola Vous ne planifiez rien ?
A : Pas vraiment, je sais juste qu'on aura besoin de prendre du repos après la tournée. Une tournée comme celle-ci où on change d'endroits tous les jours c'est assez fatiguant, on arrêtera de tournée l'hiver prochain, on aura mérité des vacances mais ce n'est pas encore pour tout de suite et on ne fait pas de plans pour savoir ce qu'on fera dans 6 mois alors qu'on sait à peine où on sera dans 8 jours...
Et la maison de disque ne prévoit pas de sortir un DVD ou un CD live, on a entendu parler d'un DVD spécial pour le clip de "Schism" mais il n'y a rien eu...
A : Non, on n'est au courant de rien, ce n'est pas prévu... On verra bien...