metal Métal > TAF

Biographie > Aller, au boulot !

TAF c'est un peut l'auberge espagnole : le groupe a beaucoup évolué musicalement depuis ses débuts, a vu son line-up se modifier au fil du temps et les membres du groupe ont des origines diverses. D'un coté, le passage d'une formule en vogue aux alentours de 1998 (le hop-core) à son métal hardcore d'aujourd'hui, parfois sensible à l'émo ou au power-métal. De l'autre Tof (chanteur), Steflan (batteur) et Cervez (Guitariste) sont ensemble depuis les débuts. Tom (guitariste) arrive quelques temps après et c'est Souris (bassiste) qui est le bleu de l'équipe. Avec leurs origines (Belges, Yougoslaves, Espagnoles et un ex-bassiste Italien…) le groupe peut se revendiquer être un mélange de musiciens de la communauté européenne. Et un très bon mélange d'ailleurs…
Sur le plan discographique, cela fait un moment que le groupe expérimente le travail en studio. Dès 1999 Busca, un 3-titres fait l'apparition dans la vie du groupe. En août 2000, un premier maxi (Break man) est enregistré au Noumatrouff, sa sortie aura lieu en février de l'année suivante. Mais c'est depuis l'année dernière que le groupe est passé à la vitesse supérieure. Give and take, un autre maxi 5-titres sort début 2004 et le groupe entame une nouvelle tournée (après déjà plusieurs dizaines de concerts donnés avec Force Fed, Karma'Sutra, Crankset ou Inside Conflict). La tournée 2004/2005 comprenant parfois un set acoustique, histoire d'offrir de nouvelles perspectives aux différents titres. D'ailleurs Past, present, futuro, maxi lui aussi paru en 2004 est composé exclusivement de titres acoustiques en reprenant le registre électrique du groupe. Give and take a été ré-édité il y a tout juste 2 mois avec 2 titres en bonus et une plage multimédia. Dernièrement, c'est sur le tremplin Franc-comtois des Eurocks et en compagnie de Monsieur Z que TAF a été sélectionné pour participer à l'édition 2005 du plus gros festival de Malsaucy. Parallèlement à tout cela, TAF fait partie de la Fibre unitive, collectif regroupant aussi K-Again, Do Or Die et Force Fed. [ Fibre unitive: site du collectif (14 hits)External ]

TAF / Chronique EP > Give and take

TAF : Give and take S-Core, Speewy Noisy, MunkyPosse et autres Wormachine n'ont qu'à bien se tenir car c'est en voisin que TAF débarque avec son métal hardcore pour s'exprimer. Si les influences paraissent plus provenir d'Arkangel, Black Bomb A ou Meshuggah, le groupe sait faire preuve d'imagination et de puissance. La production du maxi, réalisée par Renaud Hébinger (au studio Blue Bird), est confectionnée avec grand soin.
Le quintet est précis dans la manière d'asséner ses titres tous aussi rentre-dedans les uns que les autres. Les deux premiers titres ("Fare" et "Give and take") expriment un peu à la manière de Dagoba l'urgence d'en découdre. Peut-être trop torturé pour moi, "Human anger" ne me fera pas autant d'effet que les autres titres. Mais "Decizione" et "Gotaf city" sont là pour permettre à TAF de s'installer confortablement dans leurs quartiers.
Avec la ré-édition de ce maxi, le groupe est bien là pour nous montrer que la haute-patate ne détient pas en TAF seulement un groupe de métal burné. C'est Justin Lassen qui se chargera de démontrer la facette "tendres et câlins" des 5 garçons (dans la plaine) via 2 remixes. Tout d'abord, il y a celui de "Gotaf city", 4° titre de ce maxi et celui de l'acoustique "Oxygène", chanson présente sur Past, present, futuro. Chacun offre une relecture très fouillée du titre original, avec un gros coup de chapeau à cette version si aérienne et délicate d' "Oxygène".
La plage multimédia permet aux personnes ne bénéficiant pas d'une connexion internet (et donc, qui ne liront pas ceci) d'avoir néanmoins accès à l'univers du groupe. Avec un clip, une bio très complète, une galerie photo et une interface permettant d'écouter le disque sans logiciel, ce bonus est généreux aussi qualitativement que quantitativement.
TAF laisse vraiment une forte impression. Alors en attendant la suite de leurs pérégrinations, n'hésitez surtout pas à aller vous tenir au courant de ce qui se trame vers "Gotaf city"…