SudCore Les compilations se portent bien si l'on en juge par leur nombre sur le marché... Et derrière les compils internationales For Promotional Use Only, les grosses compils nationales pleines de goodies de groupes déjà bien connus, il y a les "petites" compils qui sont là dans le seul et unique intérêt de servir les groupes, pas de logo de major company, pas de blabla du gourou des groupes nu-métal préfabriquées, juste du son. Et pour SudCore, c'est 21 groupes, 20 "du Sud" et un parisien, [LETO], qui n'est pas forcément à son avantage avec la version aussi roots que punk de "Timidité" qui clôt les 78 minutes du CD. Avant ça, on aura eu un panel de groupes qui se bougent dans le Grand Sud avec comme dénominateur commun le terme "métal". Variété de styles (on passe d'un Pleymo-like Onfz-D à la tranchante douceur d'un Oedipe au bourrinage live d'Indust sans autre transition que le changement de piste), mais aussi variétés de qualités sonores, seul vrai hic de la compil, sans parler du titre démo de Nephilym (peu écoutable) la différence de qualité de production entre Eon et un groupe comme Eths montre que certains ont encore du chemin à faire. Idem pour Imply in All dont le titre n'est également qu'une version démo, mais cela reste possible, le son des Fis(ch)er s'étant largement amélioré depuis ce titre présent sur SudCore. Mais cette compil est avant tout là pour nous faire découvrir des groupes et c'est donc l'occasion idéale d'écouter Keishah, Oedipe, Reuno de Lofo beugler avec le Cercle Macabre sur le titre d'Eyeless, les énervés de Stompage, Kubrik et Sha assez proches, les larges progrés de Caedes ou encore Mal d'Aurore. Ils ne sont pas tous cités ici mais s'il fallait encore prouver qu'une scène métal existe au Sud de la Loire, c'est fait.