metal Métal > Shelving

Biographie > Shelving's progressive concepts

Quintet à vocation conceptuelle composé de membres d'Art of Falling, Forceed et Unfold, Shelving réuni donc en son sein quelques uns des meilleurs éléments issus de la scène post-metal/noise/hardcore helvétique et délivre un post-rock progressif relativement unique. A classer entre la scène post-metal suisse romande et Après un premier album autoproduit sorti en 2005 (Mécaniques sessions), le groupe se terre dans le silence de sa Suisse Romande natale avant de refaire surface trois ans plus tard. Nous sommes alors en 2008 et le groupe décide de s'enfermer en studio 4 jours durant, ce, sous la houlette de Julien Fehlman (Kehlvin, Unfold, Sonograph, Skull, Yog...), dans le confort très relatif d'une vieille bâtisse située au coeur de la forêt jurassienne. De cette session ressortira un deuxième album pour les Shelving, intitulé IMIHS et qui voit le jour au printemps 2009 via Division Records.

Shelving / Chronique LP > IMIHS

Shelving - IMIHS Shelving, l'association naturelle d'actuels ou anciens membres de Art of Falling, Forceed et Unfold réunis au sein d'un même collectif, ou la conjugaison d'autant de talents synthétisés sur IMIHS, le deuxième album du projet Suisse. Le premier à sortir sur l'excellent label Division Records (ASIDEFROMADAY, Kehlvin, Seethings, Vancouver...), qui, tel un Phoenix renaissant de ses cendres, a été relancé il y a quelques mois pour révéler ce que la scène Jurassienne Helvétique (mais pas que...) avait de mieux à offrir. Forcément, dit comme ça, ça semble déjà aguicheur... D'autant que les gens du label avaient annoncé qu'il ne s'agirait pas là d'une simple référence made in Division Rcs de plus, mais d'un objet qui vaudrait largement le détour. Et force est d'admettre qu'ils n'ont pas menti. Présenté dans un élégant digipack cartonné, IMIHS en jette, notamment grâce au soin tout particulier apporté à l'ensemble et à l'excellent travail de Vincent Devaud au graphisme. La grande classe. Sur le fond, l'album s'annonce sous les meilleurs augures, dans les faits, on n'a encore rien entendu, mais on en salive d'avance.
On pose donc le disque dans le lecteur, on se met au casque et on déguste l'offrande que nous font ici les Shelving. Deux pistes audio : 50'38'' de musique pour un disque en forme de voyage rock psychédélique à l'aura quasi mystique, une ode labyrinthique aux mille dégradés de couleurs, qui vient prendre possession de la psychée de l'auditeur pour lui faire découvrir des sensations encore inconnues. Hypnotique. Enregistré par Julien Fehlmann (Forceed, Kehlvin...) dans le contexte assez particulier d'une vieille bâtisse perdue au fin fond de la forêt jurassienne, transformée en studio pour l'occasion, IMIHS est un disque qui bénéfice donc d'une prod pour le moins singulière. Le principe était simple : les membres du groupe devaient s'enfermer pendant quatre jours en ces lieux et y mettre en boîte les deux compositions devant former l'album. Nappes psychédéliques mouvantes, mélodies tantôt angoissées, tantôt plus lumineuses, instrumentations sur la corde raide, une maîtrise du sujet absolue qui rompt avec les codes de l'enregistrement "live" que s'est imposé le groupe, Shelving impressionne par la richesse de ses arrangements. Sans overdubs ni quelconque effet superflu, les Suisses développent une musique à la fois raffinée, ample et épurée, symbiose d'un travail de composition très affiné et d'une production pour le moins singulière. Le résultat est à la hauteur du concept : des claviers qui se superposent sur des lignes de guitares sonnant presque prog 70's, un son très naturel qui fait le pont entre passé et présent et un envoûtement permanent qui fait de cet album est belle révélation. Classe...