metal Métal > Sefton

Biographie > plongeons dans leur monde

Wisconsin, USA, c'est de là que vient le colis qui m'apporte le CD de Sefton. Pas d'artwork, pas de pochette, rien d'autre qu'un autocollant avec le nom du groupe sur un CD gravé. Le groupe envoie à travers le monde sa musique gratuitement et préfère investir dans les timbres que dans un pressage pour se faire connaître. Le groupe a un site tout aussi sobre et austère, on n'y apprend rien sur eux... Il faut fouiller pour savoir que Aaron joue de la batterie et Jason s'occupe de la guitare. Les 4 titres du CD reçu ne comportent pas de chant mais ce n'est pas forcément un choix puisqu'ils cherchent un chanteur et un bassiste... Pour le moment, ils ne sont que deux et font déjà très forts...

Sefton / Chronique EP > Sefton

sefton La prod n'est pas fantastique (l'enregistrement date de 2001) mais comme la musique de Sefton l'est, c'est à elle qu'on va s'intéresser. 4 pistes sur ce CD, un maxi ? Le minuteur indique 42:25, ouais, 2 morceaux de plus de 8 minutes, un de 4:45 et le quatrième dépasse les 20 minutes, ça doit être un blanc avec un morceau caché... Et non, les instrumentistes Sefton joue bien pendant prés de trois quarts d'heure... Il joue sur les ambiances et les rythmes, ils se rapprochent énormément de Tool dans le son et de God Speed You Black Emperor ! dans la façon d'aborder les titres. Des titres qui n'ont pas de nom, juste des numéros. Ce CD de Sefton est un voyage dans leur monde, pas de repère, pas de visuel, le groupe ne donne aucune autre information sur lui que sa musique, on range les a priori et on se plonge chez eux, dans leur local, avec eux. Et c'est un régal. Les accords et les rythmes envoyés par le duo parlent pour eux, transmettent leurs émotions : un peu de rage, d'envie, de folie et beaucoup de douleurs et de souffrances. Ces 40 minutes ressemblent aux envolées instrumentales de Tool mais ne semblent ne pas s'arrêter, là où Tool revient sur terre, eux, continuent leur exploration, ils se savent perdus mais vont poursuivre leurs recherches, un peu comme l'équipage de 2001 l'odyssée de l'espace. Quand on s'est immergé dans ce que propose le groupe, on se demande juste pourquoi ils ont décomposé leur album en 4 titres, ils auraient pu le diviser en 8 comme le laisser d'un bloc qu'on a la sensation que cela aurait été pareil. Si on n'a pas les yeux fixés sur le lecteur, impossible de dire où les morceaux commencent et s'achèvent, le rêve est continu. La psite 1 est peut-être plus hachée, plus violente, la 3 plus douce, plus calme, la 2 est surtout "courte", la 4 est incroyable. Sefton frappe trés fort avec son attitude mais aussi et avant tout sa musique..