metal Métal > Seekers Of The Truth

Biographie > L'heure de vérité

Xav - Seekers of the Truth Piliers du hardcore français, Seekers Of The Truth sévit depuis 1988. Pourtant c'est sous le nom Criminal Choice que la bande commence à faire ses classes dans un "taudis" (dixit Xav le chanteur) en région parisienne avec comme voisins, des clandestins pakistanais ! Leur premier concert en 1989 se déroule devant 300 personnes et d'entrée le groupe est décrété persona non grata après les festivités par les organisateurs du fait des dégâts causés par les slams et pogos des amis-fans. Après avoir découvert la scène hardcore new-yorkaise représentée par Sick Of It All ou Agnostic Front et la mouvance straight-edge avec Bold, Youth Of Today ou Gorilla Biscuits et après avoir subit des remous dans son line-up, la formation se rebaptise Shit Happens. En avril 1993, ils enregistrent gratuitement un sept titres intitulé Silence sucks ! avec, aux commandes, un de leur pote étudiant dans le son. Entre temps, Xav (basse) passe au chant et les coreux engage Mick de D.S.B. au poste de bassiste, enchainent les dates dans divers endroits de la capitale dont le mythique Gibus et se font même qualifier de "Youth Of Today français", ce qui a l'époque était plus qu'un compliment dans le milieu. A la fin 95, un 45 tours (We must learn to share the common ground that we stand with. any form of life) puis une démo de cinq titres sortant sous le nom The stone age scelle la fin d'une aventure. La nouvelle s'appelle donc Seekers Of The Truth en hommage aux Cro-Mags et le groupe enregistre Out of ignorance un 11 titres en 1996 puis un maxi intitulé Transcendence l'année suivante. Ces deux sorties remarquées se font chez les allemands de Lost and Found et les S.O.T.T. partent en tournée, non sans avoir laissé auparavant une empreinte sur une compilation du désormais défunt label Overcome. 1997 est l'année de la consécration pour les parisiens qui côtoient les plus grands du punk-hardcore (Agnostic Front, 25 Ta Life, Shelter, Snapcase) sur les scènes européennes, s'ajoutant même sur l'affiche du festival de Dour. Après la sortie chez Explicit Sounds Records d'un split 7 inch avec Tribal Zone et un ultime concert début 1998 à Beauvais, le groupe se met en stand-by. Après sept ans d'inactivité, Seekers Of The Truth remet le couvert et, en guise d'attente, nous sert en mai 2006 par l'intermédiaire du label toulousains Eternalis Records un trois titres nommé Tinman et une reprise de Bold pour la compilation Better at making ennemies than friends. S.O.T.T. se retrouve à nouveau sur les planches aux côtés de groupes tels que Gang Green, None Shall Be Saved ou Knuckledust, histoire de voir si le public leur reste fidèle. En 2008, avec l'arrivée de Clem à la guitare (à la place de Djé) et de Franck à la basse (à la place de Loïc), le groupe compose et enregistre 2 decades shunning masks au Loko Studio. Cet album masterisé par Alan Douches sort en mars 2009.

Seekers Of The Truth / Chronique LP > 2 decades shunning masks

Seekers of the truth - 2 decades shunning masks On ne les attendait plus vraiment, presque oubliés au fin fond des mémoires des hardcore kids nourris à la génération du Youth Crew et autres fanas de punk hargneux des 90's... et puis la nouvelle est arrivée en 2006 : Seekers Of The Truth is back ! Un trois titres, Tinman, histoire de relancer la machine pas mal renouvelée niveau effectif (vie de famille oblige) et arrive trois ans plus tard 2 decades shunning masks, un nouvel album de vingt titres pour plus de cinquante minutes de punk-hardcore. En résumé : accrochez-vous, ca va mosher et amocher ! Clin d'œil à vingt ans d'aventures humaines avec des hauts et des bas, ce nouvel opus rend un bel hommage à cette scène qui s'est, au fil du temps, tournée vers un contenu plus métal, parfois plus lourd, facturé d'une production plus propre et puissante. Les vétérans ne sont jamais laconiques quand il s'agit de raconter leur histoire à la vue du verso de la copie promo reçue. Un bon résumé textuel pour les plus jeunes qui auraient raté l'ère où sévissaient les parisiens crédité d'une bonne mise en bouche musicale. Riffs "hardcore" lourds qui groovent, rythmes rapides et rudes, de la rage à revendre teintés de chœurs fédérateurs, le quintet renouvelle dans la composition old school, se fait plaisir et n'a plus rien à prouver. Doté d'un son d'une qualité bien supérieure aux précédentes, ce qui constitue la seule véritable surprise de cette sortie, 2 decades shunning masks est construit autour de morceaux efficaces, variés, parfaitement exécutés et qui bizarrement ne sonnent pas trop désuets. A croire que le groupe n'a jamais quitté le milieu ! Les S.O.T.T. sont une véritable source d'énergie à l'image des groupes de Ray Cappo (dont la voix de Xav n'est pas très loin par moment) où les messages sont toujours synonymes d'espoir. On espère juste que le quintet en ait assez pour nous servir encore quelques années supplémentaires.

Note : Je tenais à dédicacer ces quelques lignes à Sunanda Das, un ami photographe profondément ancré dans la culture punk-hardcore depuis plus de 15 ans. A ses côtés, il m'a permis d'explorer ce monde constitué de gens authentiques qui vivent leur truc à fond. Comme tant d'autres, Seekers Of The Truth faisait parti du lot et je ne le remercierai jamais assez pour ça.