Sanzu - Heavy over the home Malgré un "logo" presque illisible, Sanzu a su se faire un nom puisque Listenable Records a décidé de ressortir leur premier album autoproduit Heavy over the home. Et comme si çela ne suffisait pas pour les faire sortir d'Australie, ils profitent également d'un nouvel emballage et de 5 titres bonus (ce sont les morceaux parus sur l'EP Painless en avril 2015). Bref, tu peux te procurer tout Sanzu avec ce disque et profiter de ce jeune combo (ils se sont formés en 2013) salué comme l'un des plus gros espoirs de la scène death. Leur identité se forge d'abord dans le son, là où certains jouent sur une distorsion à la pureté clinique, eux l'attaquent avec un grain de folie, histoire de donner encore davantage d'épaisseur à leurs riffs. Côté composition, les Australiens ont clairement été marqués par les évolutions du métal moderne et il semble évident qu'ils sont fans de Gojira, à user des harmoniques artificielles, des avalanches de décibels et des passages cassant le rythme et apportant à la fois clarté et chaos à un ensemble ultra maîtrisé. Variant avec talents les chants (growlé, hurlé, mélodieux), les sonorités (ce riff tournoyant de "Those who sleep in the East"), les accélérations (ou les respirations comme ce "Awaken" qui reste cependant oppressant), Sanzu démontre l'influence mondiale de Gojira et pourrait dépasser le maître vu les qualités exposées sur ce premier album.