metal Métal > Rouge

Biographie > Bleu, blanc...

En 2009, Antek qui use ses 6 cordes dans Sherkan et LND et une 4 cordes dans Chepa juge qu'il n'en fait pas assez et monte un nouveau projet entre rap et rock/métal : Rouge. Dans l'aventure, il embarque son frère Gre (bassiste chez Sherkan et LND) et Cedriko (batteur chez LND et Eight of Spades). Le nom du groupe n'est pas une couleur choisie au hasard car ils revendiquent une "musique sociale" et la veulent prendre part à la lutte dans une société dominée par l'argent et ceux qui en ont. Les Rouge ont tout fait eux-mêmes (enregistrement, mixage, production) et pour coller à leurs idées offrent ce premier album sur leur site (partie audio), si tu veux apporter ton pavé à la destruction de l'édifice, va faire un tour sur rougegroupe.fr !

Rouge / Chronique LP > Violent par amour

Rouge - Violent par amour C'est avec un sample de joli instrument à cordes classique et à travers un mégaphone que Rouge (se) lance dans le combat et son "Appel à résister", le texte occupe presque tout l'espace pour que le message passe correctement. Une fois qu'on a compris que le groupe avait des choses à dire, ils envoient une boucle entêtante et de bons riffs métal pour mieux le faire passer ("L'esclave émancipé", "La force"), cette présence d'éléments électroniques ajoutés aux guitares et à un chant entre rap et mélodie n'est pas sans rappeler X-Makeena voire La Phaze même si ici on reste sur des constructions assez simples. Parfois même un peu trop et cela rend certains morceaux moins percutants, c'est le cas de "Hasta la victoria" ou "Non coupable" qui me plaisent donc moins. Lutte des classes et combat contre le grand capital ne sont pas que des slogans politiques, Rouge raconte aussi des histoires ("Violent par amour") et prône des valeurs évidentes ("Unité") comme d'autres avant eux (Biocide ou Babylon Pression par exemples). Et si le discours est mis en avant, les instruments ne sont pas là que pour le décor, en témoigne "Dans ta gueule" ou "Arrêtons-nous" qui sonnent nu-metal/fusion avec une batterie qui mitraille, une basse qui sait slapper et des riffs plus continus qu'alternatifs !
Le trio propose également "Réveillez-vous" une étonnante reprise de Keny Arkana (qui outre par ses albums de rap s'est fait remarquée par sa participation à l'excellent "La cause" de La Phaze), c'est d'ailleurs ce titre qui est le point de départ du projet Rouge, comme quoi d'un petit délire (reprendre un titre hip hop), on peut aboutir à un album garni d'idées.
"Armageddon" signe la fin de l'opus avec des samples de différentes prises de paroles que ce soit Eric Cantona ou des manifestants puis un titre acoustique tout en douceur et loin de la violence qui précédait.
Je me répète mais l'album est dispo gratos sur leur site, alors si toi aussi tu veux apporter ton pavé à la destruction de l'édifice, va faire un tour sur rougegroupe.fr !