Quicksand Né en 1990 à New York City, Quicksand voit le jour à l'initiative de Walter Schreifels, véritable moteur créatif de Gorilla Biscuit et accessoirement membre de Youth of Today, qui décide donc au tout début des années 90 d'initier une nouvelle formation musicale, sur les cendres du projet avorté Moondog, en compagnie d'Alan Cage, Tom Capone et Sergio Vega. Six semaines plus tard seulement, le groupe livre un premier EP éponyme, très remarqué, qui lui permet de tourner avec Helmet, Fugazi ou Rage Against the Machine, sur le territoire nord-américain et même en Europe. Une exposition importante qui lui ouvre les portes de Polydor Records qui le signe quelques mois plus tard.

Quicksand prendra toutefois son temps pour livrer son premier album, Slip, qui paraît au début de l'année 1993, avant d'enchaîner une harassante série de quelques 250 dates aux quatre coins du globe... puis de retourner en studio concevoir un deuxième opus. En 1995, le groupe met au monde Manic compression, via Island Records, avant de repartir en tournée et empiler les concerts... tellement que ses membres finissent par jeter l'éponge quelque mois plus tard, épuisé psychologiquement (quelques conflits internes ayant émaillé le quotidien de la tournée) et physiquement. Walter Schreifels lance un nouveau projet avec World's Fastest Car et produit ses ex-compères de Gorilla Biscuit qui ont depuis monté CIV. De leur côté, Alan Cage rejoint le groupe Seaweed, Tom Capone monte Handsome avec notamment Eddie Nappi (que l'on retrouvera plus tard avec Mark Lanegan), la paire Jeremy Chatelain / Peter Mengede (Helmet), et Pete Hines (Cro-Mags, Murphy's Law) alors que Sergio Vega se démène en solo.

Fin 1997, des rumeurs persistantes font état d'un retour aux affaires du groupe, d'abord démenties, puis finalement confirmées, si bien que Quicksand remonte sur scène début 1998 à Osaka (Japon), tourne un peu en Océanie avant de se rendre en studio pour enregistrer son troisième album. Quelques dates avec Deftones notamment plus tard, la machine semble relancée. Le groupe planche en 1999 sur ses nouveaux morceaux avant de se séparer une nouvelle fois, des tensions ayant refait surface entre les membres. Sans titre et inachevé, l'album en projet ne verra finalement jamais le jour. Depuis, les vagues rumeurs ayant fait d'état d'un nouveau comeback du groupe ont toutes été éteintes par ses différents membres confirmant que cela n'arriverait très probablement jamais.

Depuis ce deuxième split et donc ce fameux troisième inachevé, Walter Schreifels n'a pas chômé, se faisant notamment remarqué en fondant Rival Schools en 1999 - le groupe sera actif jusqu'à 2003 avec au compteur un EP Rival Schools United By Onelinedrawing, l'album United by fate et un disque inachevé (encore une fois) ; puis se reformera en 2008 - avec une vieille connaissance : Sammy Siegler (Youth of Today, CIV), puis monte Walking Concert qui sortira l'album Run to be run en 2004, son propre label (Some Records qui signera notamment Hot Water Music) et enregistrera un disque solo An open letter to the scene ; Alan Cage a de son côté bossé avec Enemy (fondé par Troy Van Leeuwen que l'on retrouvera plus tard chez Queens of the Stone Age) et Eddie Nappi, New Idea Society, l'un des nombreux projets de Stephen Brodsky (connu pour être le leader de Cave In) puis 108, Sergio Vega a rejoint les Deftones après l'accident de Chi Cheng et Tom Capone a été actif au sein d'Instruction (le groupe est né en 2002 mais est en hiatus depuis 2006 après avoir sorti deux albums).