metal Métal > Puzzle of Skin

Biographie > morceaux de peau

Alors universitaires à Rennes, David (guitare) et Gaëtan (basse), qui jouaient ensemble auparavant, s'associent à Benoît (batterie) pour former un nouveau groupe. Un groupe qui choisit Valère pour lui apporter une voix et Shining comme nom. Le climat du terrifiant roman de Stephen King y est bien sûr pour quelque chose... Dés l'été, ils enregistrent une démo dans les locaux de Korus où ils répètent : Cold fleshes of gun. C'est alors ce qu'ils appellent du Métal-Core. Mais à l'automne, Valère quitte le groupe qui trouve en Cyril un remplacant de choix puisq'en plus d'apporter sa voix (et quelle voix), il apporte ses idées de photos, de design et d'illustrations. Le groupe change alors de nom pour Puzzle of Skin (morceau de peau). Ils changent de local de répèt' pour arriver au Jardin Moderne. Ils font leurs premières armes scéniques aux côté de Shout, enchaînent avec les Transmusicales off. Un bon tremplin qui à l'entrée de 99 permet d'enregistrer un CD démo 4 titres : Dead Circle Anatomy. Le CD sert à démarcher des salles et à trouver des bons plans. Et ça marche puisqu'ils vont assurer les premières parties de No Return, Hystérésis, Oversoul, Disrespect ... Avec d'autres groupes rennais, ils montent un festival parallèle aux Transmusicales pour promouvoir les groupes qui font bouger Rennes toute l'année. L'hiver est chaud à Rennes et en janvier 2000 sort Exit, un CD 3 titres enregistré au Studio MBA où avait été enregistrée la démo précédente. Après ce nouvel effort dans un format court, le groupe espère pouvoir sortir un album, et ce le plus tôt possible. En attendant, on peut toujours se mettre Exit sous la dent (et mordre !).

Puzzle of Skin / Chronique EP > Exit

puzzle of skin : exit 3 titres, c'est peu, mais ça suffit pour se faire un nom quand on est original. Et Puzzle of Skin l'est ! Pas d'erreur, c'est du métal, les premiers riffs ne laissent aucun doute. Si les sons et les cadences peuvent apparaître classiques, le chant, la voix de Cyril sont loin de l'être. Les parties claires sont limpides et les autres (parties) sont écorchées vives. Cette façon de chanter ne doit pas ravir tout le monde et les premières écoutes ne sont pas faciles mais quand on comprend que ce n'est pas par défaut que ce chant est aussi torturé, c'est une sacrée révélation. Les ambiances créé par les parties vocales sont terribles, et même si les instruments ne sont pas en reste et que le mix est parfait, on est obligé d'être omnibulé par la voix. Et la fameuse intro de "Dead Room", dévastatrice, nous rappelle que Cyril a aussi une voix "normale" et qu'il faut bien la placer dans un registre "grunge", Eddie Vedder (Pearl Jam) étant assez proche dans certaines intonations. Tu l'auras compris, le chant de Puzzle of Skin ne laisse pas indifférent ! Et la musique derrière alors ? Et bien, là, c'est un peu plus conventionnel, des gros riffs, des breaks énormes qui installent des ambiances peu rassurantes, et parfois comme sur "Under the Cover", des mélodies superbes, Pearl Jam traîne encore dans les parages... Le tout pour amener un peu plus de violence guitaristique. Et cela avec une grande maîtrise. A suivre.