metal Métal > Point Mort

Biographie > Bien vivant

Avec son premier EP (5 titres mais ils forment un ensemble plus long que certains albums), Point Mort apparaît comme la nouvelle sensation post hardcore parisienne. Formé en 2014, le groupe réunit cinq membres d'horizons divers (Olivier jouait avec In The Guise Of Men, Kowal était guitariste chez Escape From Paris) mais qui ont en commun un certain sens de l'esthétisme et la volonté de bousculer quelque peu une scène très masculine. Car, là où Point Mort fait d'abord la différence, c'est par la présence au micro de Sam, une chanteuse qui n'à rien à envier à Candice (Eths) ou Jennifer(Noein). Après de nombreuses répétitions, quelques concerts (avec When Icarus Falls, Cendres, Hierophant...), ils enregistrent et mixent avec Sylvain Biguet (Comity, Revok, Klone, Trepalium...) puis font masteriser par Nick Zampiello (Isis, Rosetta, Converge, No Vale Nada...), un "duo" déjà à l'oeuvre pour le Resilient de Remote. Ce premier opus intitulé Look at the sky sort avec l'aide de l'asso Almost Famous qui en plus d'organiser des concerts fait un peu de production (Tankrust par exemple).

Point Mort / Chronique EP > Look at the sky

point mort - look at the sky Point Mort fait dans ce qu'on appelle le post-hardcore et si un paquet de groupes officient dans ce style et ses dérivés (Amen Ra, Year of No Light, When Icarus Falls, The Ocean, Moanaa, Impure Wilhelmina...), c'est le premier qui arrive jusque chez nous avec une frontwoman. Et non seulement elle sait envoûter par un chant assez paradisiaque, mais en plus, elle maîtrise à la perfection l'art du hurlement propre au post-métal. Et elle arrive à suivre les cadences les plus black où son talent pour le chant clair donne davantage de profondeur au titre ("Laberinto"). Car si le combo est déjà excellent dans ses passages les plus obscurs, c'est quand le chant et la musique s'éclaircissent qu'il tire son épingle du jeu et s'extirpe de la masse de congénères tout aussi bons. Écoute "Make the loop circle flat" ou "Plastic rainbow" et vois comment faire le trait d'union entre un The Gathering (celui de la grande époque de Mandylion) et Cult of Luna ! À ces chants exceptionnels, les instruments répondent par une maîtrise technique et artistique là aussi sans fausse note, du plus serein au plus violent en passant par des éléments purement rock dans l'idée mais bien saturés, Point Mort fait étalage de nombreux talents en à peine cinq titres.

Tu l'auras compris, on est très emballé à l'écoute de ce premier Look at the sky d'autant plus que ce n'est que leur premier EP ! Au sein d'une scène foisonnante, il faut réussir à se démarquer pour marquer les esprits, pari gagné, maintenant, on passe la première et on prend la route pour jouer partout en concert !