metal Métal > Pepper Noster

Biographie > Pepper Noster Power

Pepper Noster voit le jour sous sa composition actuelle en septembre 2002, au programme fusion barré, métal qui déchire, Rage Against the Machine et Lofofora sont dans le lot. Entre mars et avril 2004, ils enregistrent une démo 3 titres au studio La Case à Collonges, les aidant à amorcer un travail de composition durant l'été pour préparer l'album devant venir courant 2005.
Fusion énergétique renforcé avec des samples originaux, Pepper Noster met du piment dans le métal !

Pepper Noster / Chronique EP > Pepper Noster

Pepper Noster : démo "Mantra" gargarismique, une guitare soufflante, et une voix entre hindouisme, gargouillis et incantations magiques, "Mantra" donne une étrange impression pour ce premier titre, entre un Tripod, Ravi Shankar et Notorious. Plus groovy, plus punchy, "Tonton tousse" ondule, vacille entre couplets qui s'égarent,vagabondent, et des breaks à l'opposés d'être délabrés, violences rythmiques, hurlements de guitares, une intro simple, hypnotique, le but c'est le headbanging, accompagné de passages plus gravitationnels, l'équilibre est très très bon, un Tripod des premières heures, qui ne se prend pas la tête, Pepper Noster est épicé, àl'air d'avoir grave la patate, l'incantation semble sévèrement faire son effet.
Guitares accérées, batterie et basse qui plombent le paysage rythmique, donne une dynamique indéniable à l'ensemble, Pepper Noster cache plus d'un tour dans son sac, "Tonton tousse" s'écoute sans fin, avec délectation,mais quand Tonton tousse, "Don't run" exulte dans une explosion métallique. "Don't run" brule le macadam, son à fond, pied au lancher, 4 minutes de jouissance,chant qui s'élève à des sommets, riffs de guitares hymalayiens, passages calmes, préparant le terrain à une contre-attaque énorme, où le rythme devient tachycarde, Pepper Noster semble exposer des mélodies fortemment addictives.