metal Métal > Omni

Biographie > Omni ...

Omni est une jeune formation francilienne composée de Fred (chant), P.Alban et Jérémie (guitares), Jonas (batterie) et jusque fin 2003 de Simon (basse) qui quittera le groupe dans quelques semaines. Après une première démo enregistré par leurs soins, ils font plusieurs concerts (avec Delicatessen, Boogia, Leto, Judoboy, Vanilla, The Arrs, Storyboard...) puis retournent en studio au mois de mai 2003 (avec Sylvain Biguet) pour accoucher quelques mois (et un mastering signé Jean-pierre Bouquet) plus tard d'un 8 titres appelé Antonymes qui est distribué via Musicast.

Omni / Chronique EP > Antonymes

omni : antonymes Après le succés d'AqME, il était prévisible que de jeunes groupes emboîtent le pas des parisiens au rayon métal éraillé, et pour le moment, c'est Omni qui occupe le wagon de tête derrière la locomotive. Grosses guitares, chant en français sur la corde raide et quelques passages de douceur, voilà qui résume les 8 titres d'Antonymes. Réduire Omni à un clone d'AqME serait bien trop simpliste, les passages calmes de certains titres ("Champagne", "Ses faiblesses" où intervient un piano) tendent plus vers les compositions du nouveau Leto, le chant s'éclaircit et les sonorités sont plus mélodieuses, bien mions hachées que du côté du groupe de la Nowhere. Guitare acoustique et piano permettent à l'auditeur de souffler car la tension et la nervosité des rythmes néo (avec un son assez rock) sont bien plus présents ("Ccn", "Cysteine"). Omni met donc un peu de tout dans sa musique et marie cela assez bien, en témoigne "Du tout au tout" (qui n'est pas sans rappeler "Délicate et saine" de par ses larsens lancinants), le quintet joue alors avec le tempo, les sonorités et découpe le titre pour l'entraîner au fond de l'abîme.
Certes ce mini-album a quelques faiblesses (quelques rythmiques faciles, un chant dérangeant par moment) mais le groupe n'en est qu'à ses débuts et il faut parfois savoir être indulgent, laissons Omni se construire et évoluer.