metal Métal > Oddsize

Biographie > Etrange taille

Grosses guitares, ambiances déléthères, Oddsize fourni un métal massif aux influences multiples. Originaire de la Marne, et formé vers octobre 2001, Oddsize revendique des influences telles que le hardcore, le métal progressif, le death, et plus encore... Fondée sur les cendres d'un groupe de power-death, la formation originale est composé de Yann (basse et chant) et de Matthieu (batterie), rapidement rejopint par Hervé (ex Dementia) à la guitare. L'arrivé de Xavier mène le groupe sur la voie d'un métal plus personnel et élaboré, métamorphose qui se poursuit avec l'occupation de la basse par Jérôme, permettant ainsi à Yann de se concentrer sur le chant. Au jeu des chaises musicales, Hervé perd la sienne pour divergences musicales, et le groupe poursuit ses compos et s'attèle à l'enregistrement de son premier album au printemps 2002. Début 2003, l'album arrive dans les bacs...

Oddsize / Chronique EP > Oddsize

Oddsize : premier album Donc, premier album pour Oddsize et son métal fusionnel, personnel et bigrement bien mené. Album éponyme dont les compositions sont homogènes et originales, Oddsize délivre une mixture particulière, à mettre entre toutes les oreilles.
"Cleaning" et "Search" donnent le ton, guitares épurées, un chant polyvalent, un combo basse-batterie bien solidaire. Marteaux-pilons énergiques, symbioses rythmiques, une guitare tranchante, "Cleaning" coupe comme un rasoir, la dynamique industrielle mise en place au début est bien exploitée, même si le chant connaît des hauts et des bas par moments sur ce titre. Musicalement difficilement comparable, Oddsize oscillerait éventuellement entre un Tool et un Noise Abate Campaign dopés au hardcore, avec une pointe de fusion en plus.
"Hostage" commence lentement, comme un Sevendust plus cultivé, guitare langoureuse, l'atmosphère est mise en place petit à petit, puis sacrifiée sur l'autel du hardcore, le mélange est abrupte mais plutôt intéressant, la combinaison particulièrement aventureuse mais parfaitement réussie, le titre part en furie, déluge métallique, plombage en règle, pour ne pas laisser de répis avec l'attaque de ce "Adrift" furieux et dense.
"Shellbeach" mérite aussi le détour, avec cet épais barrage de guitare, le titre en lui-même étant plus d'inspiration rock comme "Hunter". Guitares scarifiant l'air, un chant original, mais manquant parfois d'un peu de maîtrise, une batterie volubile comme il se doit, Oddsize s'illustre avec des titres comme "Search" ou "Chronaxie" à la saveur particulière.