La Suisse compte environ 6,5 millions d'habitants et je suis curieux de savoir quel est le pourcentage de Suisses qui jouent dans un groupe, parce que oui, Nostromo vient aussi de Suisse, la liste est déjà longue pour les groupes de métal (Shovel, Unfold, Pornchild, 7tone, ...) mais on n'est plus à un prés. Bref, Nostromo vient de Suisse, existe depuis 96, a sorti quelques démos (dont des vinyls) et a calmé tout le monde dés 98 avec un album du nom de Argue, sorti chez Snuff Records, la maison de Knut et Fragment pour ne citer qu'eux. De là à "Aaaargh !", il n'y a qu'un pas, c'est ce qu'on fait ceux qui l'ont entendu parce que comme chacun aura pu comprendre Nostromo fait dans le "HardCore métal saupoudré d'influences thrash et grindcore" (c'est pas moi qui le dit mais la bio). En gros, ça bastonne. Une tournée en France et des concerts aussi ravageurs que leur album les font atterir chez le label rennais Mosh Bart (distribué par Overcome Records). Et c'est pour ce label qu'ils enregistrent à Genève (par TVO) le maxi 5 titres Eyesore qui me triture les oreilles. Sa sortie en 2000 permet à Javier (chant), Jérôme (gratte), Maik (batterie) et Lad (basse) de faire une tournée en France avec Ananda et de contaminer l'Europe.
En 2002, le groupe fait confiance à Miesko de Nasum pour enregistrer son album (en Suède), Ecce lex sort à l'automne et permet au groupe d'encore et encore grandir...Mars 2004, une bombe explose, Hysteron-Proteron, une bombe ... acoustique, Nostromo ne recule devant rien pour nous mettre à genoux...
Mai 2005 : c'est terminé. Merde.