metal Métal > Neïde

Biographie > né ide ?

Neïde vient de Rouen, voilà tout ce qu'on sait d'eux... Ah non, ils ont joué avec (entre autres) Curtiss, Time to Burn ou Amethyste et enregistré leur première démo à la Gare Aux Musiques et chez eux en 2005, une démo "do it yourself" qui est sorti en octobre 2005. Les 4 titres sont dispos sur leur site et ils te sont chaudement recommandés par moi-même si tu apprécies le screamo...

Neïde / Chronique EP > Neïde

Neïde : démo Dés l'ouverture de l'enveloppe, Neïde a capté mon attention... On reçoit énormément d'auto-productions sous forme de CDs gravés avec ou sans pochette, avec ou sans boîtier, des artworks photocopiés... Du Do It Yourself qui permet au groupe de garder sa thune pour des trucs importants, surtout que nous, on s'intéresse surtout à la musique. Mais voilà que Neïde chamboule cet état de fait avec un "packaging" qui sort de l'ordinaire et qui ne coûte pas beaucoup plus cher, un carton orange (une couleur à la mode émo si l'on en croit la pochette du Sna-Fu) avec 5 petits carrés découpés au cutter qui s'ouvrent sur les 5 lettres du nom du groupe, à l'intérieur de la "pochette", on a le CD et une feuille de papier option "mots mélés" où l'on découvre des mots et des bouts de phrase dans tous les sens. C'est du bricolage mais c'est classe et ça attire l'attention.
Mais même sans ces efforts et cette inventitivé, Neïde aurait capté la mienne (d'attention) tant ce jeune combo a du potentiel. En 4 titres qui n'en ont pas (de titres, ou alors pas vraiment...) et en moins d'un quart d'heure, Neïde se fait un nom qu'on retient. Chant screamo (en anglais), batterie à toute barzingue, guitares à donf également, l'intro qui s'appelle "Intro" (ahah) ne dépasse pas les 90 secondes et pour cause, wouh, ça bastonne sévère et ça joue sur la vitesse avant de décélèrer et de passer à "n6" sans véritable transition. Le chant se pose, Alex nous parle calmement avant que tout ne nous rexplose à la tronche, carrément jouissif. Pour peu qu'on adhère aux éraillements sur le fil du screamo bien sûr... et c'est mon cas. Break, relance des grattes, les coupures et les enchaînements d'accords qui les suivent sont divins, comme les tempos sont maîtrisés, c'est un régal. Même principe sur "n9", une jolie mélodie guitare/chant, une batterie discrète lance la compo qui s'excite doucement mais surement, la basse densifie l'espace, les guitares font de l'effet, le chant se dédouble, nouvelle démonstration des talents de Neïde pour ce qui est de l'architecture des titres et des enchainements, le passage à la dernière plage, "n7", est quasiment un break... Ils ne laissent vraiment rien au hasard... On ne change pas une équipe qui gagne ni une recette qui donne de bons résultats, tension et détente se suivent, ne se ressemblent pas et s'accomodent parfaitement là encore...
Neïde place le groupe éponyme dans la liste des combos à suivre impérativement de très prés ! Ces 4 titres sont dispos gratuitement sur leur site, fais-toi plaisir, télécharge !