Mass Hysteria à l'Autre Canal (2015) Mass Hysteria à l'Autre Canal (2015) Ce vendredi matin, il faut d'abord aller bosser, ensuite faire pas mal de route et entre les travaux quasi tout le long de la traversée de la Belgique et les bouchons au Luxembourg, le timing n'est pas tout à fait respecté... Tant pis pour le show de First Rage, on attaque direct avec X Syndicate dont le dernier album en date, Dead or alive ne m'a pas laissé indifférent. Là, est-ce ma fatigue de la route ou celle du groupe ? En tout cas, ça percute moins, les vieux morceaux comme les nouveaux manquent d'un truc pour qu'on rentre dans le show (Gui étant même plus tranché dans son avis que moi). C'est l'avant-dernier concert de Lady Bittersweet qui comme ses copines du devant de la scène se donnent à fond pour chauffer le public.

23h, piles à l'heure, les Mass Hysteria arrivent sur scène sous les acclamations, ce soir, on est un peu plus gâté que sur le reste de la tournée car c'est ici que le groupe a fait sa "résidence", il connaît donc la scène par coeur et va jouer dans des conditions optimales ce nouveau set aux jeux de lumières exceptionnels. De la couleur, du strob', des effets, des enchaînements, les lights occupent une telle place que Fred, Vince et Yann en font "un peu moins" (Yann confiera aussi que les nouveaux titres demandent plus d'attention pour éviter les pains), le spectacle est donc complet car musicalement, ça envoie ! "Tout doit disparaître" / "World on Fire" pour commencer, un peu de L'armée des ombres et un peu de Failles qui, au final, sont à égalité avec Contraddiction pour le nombre de titres dans la set list (à savoir 3 chacun) car même sans rien jouer de deux de ses albums, ils sont six à vouloir placer leurs tubes et tous ne peuvent trouver leur place (bye bye donc "Aimable à souhait", "Knowledge is power", "Mass protect" ou "Serum barbare") car il faut en faire à Matière noire que j'aurais aimé entendre en intégralité... Mais non, dommage car tous les titres ont un gros potentiel en live... Pourquoi pas (re)mettre de côté "Donnez-vous la peine" qui apparaît comme un temps faible (et j'ai du mal à croire que c'est moi qui écrit ça, moi qui ai découvert Mass grâce à ce morceau), "Pulsion" ou "L'enfer des dieux" pour les remplacer par "Mère d'Iroise" ou "L'espérance et le refus" ?
Mass Hysteria à l'Autre Canal (2015) Mass Hysteria à l'Autre Canal (2015) Et si sur disque, quand on se demande quel titre sort du lot, ce n'est pas évident de répondre, après le concert, c'est facile, la doublette "Vae soli" / "Tout est poison" est largement au-dessus des autres, le final instrumental du second clôturant avec grande classe la première partie du show alors que le premier déchaîne une bonne dose de furie... Dans les grands moments du set, il faut aussi retenir l'éternel "P4" avec ce qui est devenu une tradition : venir jouer le titre au milieu du pit ! Fred, Yann et Mouss se régalent, nous aussi. Pour le rappel, on est en terrain connu (reprise de MetallicA, filles qui dansent sur scène pour "Respect to the dance floor", dernières gouttes de sueur partagées avec les autres groupes de la soirée pour "Furia" et entre les deux les wall of death attendus de "Plus que du métal".

Gros son, grosse ambiance, Mass Hysteria ne change pas tant que ça (Fred est "juste" arrivé mais c'est comme s'il avait toujours été là), le temps passe et n'a pas de prise sur l'énergie déployée par le groupe. Il n'a pas non plus de prise sur des amitiés liées à la fin des années 90' avec les Masnada (eux se souviennent bien du Terminal Export) qu'on a eu grand plaisir à recroiser ce vendredi soir...